L'Appel
07:46 23 juin 2021 | mise à jour le: 21 juin 2021 à 12:49 Temps de lecture: 5 minutes

Roue-Libre initie à la mécanique vélo

Roue-Libre initie à la mécanique vélo
En plus de pièces et accessoires neufs, la Coop Roue-Libre conserve un immense inventaire de pièces usagées. /Photo Métro Média – François Cattapan

MOBILITÉ. Fondée modestement il y a un peu plus de 10 ans, la Coop Roue-Libre gagne de plus en plus d’adeptes. Implanté judicieusement sur le campus de l’Université Laval, l’organisme rayonne principalement auprès des étudiants, mais aussi sur l’ensemble du Plateau de Sainte-Foy et de la haute-ville de Québec. Ce gain de notoriété n’est certes pas étranger à la montée en popularité du transport actif.

Contrairement à ce qu’on peut penser, on dénombre plus de gens qui possèdent un vélo qu’une auto. Ce constat a fait naître le désir des membres fondateurs de rendre les cyclistes plus autonomes, tant dans la réparation que dans l’utilisation. Or, même le simple entretien requiert des notions de base et certains outils spécifiques.

«À part les grands passionnés et les plus sportifs, il faut considérer que la majorité des déplacements sur deux roues s’effectuent sur de courtes distances. C’est souvent moins de 5km pour se rendre aux études, au travail, ou faire des emplettes. Autre aspect notoire, les occupants d’un logement disposent de moins d’espace et ont rarement accès à un cabanon ou à un établi. En ce sens, le campus universitaire s’avérait un endroit stratégique où s’implanter», explique Julie Tousignant, présidente de l’organisme.

Chemin parcouru

Il faut dire que la coopérative de solidarité correspond bien avec l’esprit de la vie étudiante. Néanmoins, Roue-Libre a fait du chemin depuis sa création au tournant des années 2010. «Avec le temps, nous nous sommes fait connaître et nous comptons désormais plus de 3300 membres. Ceux-ci sont de tous âges, tous sexes et toutes provenances. Ils viennent profiter de rabais sur les pièces et d’un accès à des outils adaptés. En bonis, nos mécanos bénévoles partagent leurs connaissances pour leur apprendre à se débrouiller», précise le coordonnateur Sylvain Gagnon.

La Coop Roue-Libre connaît un gain popularité auprès de cyclistes qui ne disposent pas nécessairement d’installations ou d’outils pour réparer leur vélo. Une réalité confirmée par son coordonnateur Sylvain Gagnon. /Photo Métro Média – François Cattapan

Voilà qui se trouve au cœur de la mission de la coop qui consiste à rendre autonomes et responsables ses membres dans l’entretien, la réparation et l’utilisation du vélo comme moyen de transport. Elle aspire également à devenir une référence en matière de cyclisme utilitaire au Québec. L’un de ses objectifs en ce sens vise à faire en sorte que les utilisateurs n’aient pas à craindre de se déplacer à bicyclette.

«En devenant membre de Roue-Libre, vous rejoignez un groupe de plusieurs milliers de personnes qui utilisent leur vélo pour se véhiculer. La force du nombre permet ainsi à la coopérative d’obtenir plus de force dans ses interventions au sein de la sphère publique. Ensemble, nous contribuerons à faire de Québec une meilleure ville cyclable», indique Mme Tousignant. Cela se traduit par une grande solidarité avec d’autres organismes comme Accès transports viables, Cyclo Nord-Sud et Vélo-Vert.

Services aux membres

Véritable repère où trouver une pièce usagée qu’on pense discontinuée, la roulotte installée à l’écart du stationnement devant le pavillon Alfonse-Desjardins permet en plus d’entretenir son vélo à l’abri des intempéries. Il faut réserver une plage horaire, du lundi au samedi, afin de respecter les consignes sanitaires. En temps normal, c’est-à-dire hors pandémie, il est également possible de louer une bicyclette.

Diversifiés, les services aux membres comprennent l’accès aux installations et équipements de l’atelier en libre-service. Une option qui comble le manque d’espace et atténue la crainte de tout salir dans son appartement. Il est aussi possible d’y obtenir des conseils et formations sur les aspects les plus courants, comme la lubrification, la réparation d’une crevaison ou l’ajustement des freins.

Sur pause en raison de la pandémie, les services s’étendent même aux entreprises. La coop offre notamment la location de support à vélo, l’aménagement d’un parc à vélo sécurisé et des formations aux employés sur le cyclisme utilitaire. Il suffit parfois d’un petit geste pour encourager une pratique écologique, saine et pratique.

Part sociale à vie

Pour 10$, devenez membre de la Coop Roue-Libre et rejoignez un groupe de passionnés du vélo, en plus de profiter de rabais et de services exclusifs.

Pour plus d’information et divers conseils vélo: cooprouelibre.com.

Les postes de travail de l’atelier sont ouverts à tous, membres (tarifs préférentiels) et non-membres. /Photo Métro Média – François Cattapan

Québec Hebdo

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *