L'Appel
12:14 11 mai 2021 | mise à jour le: 11 mai 2021 à 15:45 temps de lecture: 3 minutes

Un cube réfléchissant s’incrustera en bordure du fleuve

Un cube réfléchissant s’incrustera en bordure du fleuve
L’œuvre de Klaus Scherübel viendra agrémenter la phase III de la promenade Samuel-De Champlain en 2022. /Esquisse gracieuseté

PARC. Le choix du créateur et de l’œuvre d’art public retenus pour la phase III de la promenade Samuel-De Champlain sont dévoilés. C’est l’artiste d’origine autrichienne, Klaus Scherübel, qui a été sélectionné pour la réalisation de cette création. Ce dernier mène depuis plus de 20 ans une carrière internationale jalonnée de nombreuses expositions et de collaborations avec plusieurs institutions de renom.

Sa proposition consiste en un cube en acier poli, incliné et légèrement incrusté dans le sol, comme s’il était tombé du ciel. En s’approchant de la sculpture, on découvre une porte ayant les apparences de l’entrée d’une station de métro, incluant un panneau signalétique portant l’inscription «Québec». La structure reflète également les motifs du paysage avoisinant, à la manière d’un tableau impressionniste.

Conçue comme un prolongement du réseau Metro-Net de l’artiste allemand Martin Kippenberger, cette «nouvelle» station de métro vise à suggérer, symboliquement et humoristiquement, l’idée d’ouverture sur le monde et du rapprochement. D’autres y verront l’étape suivante, dans un futur lointain, à l’implantation d’un tramway dans les rues de Québec.

Installation en 2022

L’installation de l’œuvre est prévue en 2022 à la station de la Voile, située à l’extrémité est de la phase III de la promenade. Le budget total alloué à la conception finale, à la réalisation et à l’installation de l’œuvre est de 282 648$. Le choix du jury parmi cinq finalistes a été dévoilé par la ministre de la Culture, Nathalie Roy, et la vice-première ministre et responsable de la Capitale, Geneviève Guilbault.

Soulignons que les œuvres de Klaus Scherübel sont présentes déjà dans les collections du Musée national des beaux-arts du Québec. On en retrouve aussi notamment à la Generali Foundation du Museum der Moderne Salzburg, au Museum Moderner Kunst Stiftung Ludwig de Vienne et au Musée d’Art Moderne Grand-Duc Jean, au Luxemburg.

Ce qu’elles en disent:

«La singularité de l’œuvre retenue par le jury saura, sans l’ombre d’un doute, piquer la curiosité des usagers de la promenade Samuel-De Champlain. Je félicite l’artiste, Klaus Scherübel, pour cette création qui incitera nos citoyens et nos visiteurs à s’y attarder pour découvrir les multiples facettes qu’elle présente. Elle est en symbiose avec notre vision pour ce secteur de notre ville et deviendra certainement une installation d’intérêt pour tous.» – Geneviève Guilbault, vice-première ministre du Québec, ministre de la Sécurité publique et ministre responsable de la région de la Capitale

«La Politique d’intégration des arts à l’architecture permet à la population d’avoir accès à l’art actuel dans les lieux publics et à des artistes de briller partout au Québec et ailleurs dans le monde. Sans contredit, cette œuvre originale de Klaus Scherübel viendra enrichir le paysage de la promenade Samuel-De Champlain et, plus largement, le patrimoine culturel québécois. Je salue la créativité de cet artiste qui, grâce à son audace, contribue à rendre notre capitale encore plus attrayante et fière.» – Nathalie Roy, ministre de la Culture et des Communications du Québec

Vu de loin, le cube réfléchissant se fond dans le paysage. /Esquisse gracieuseté

Québec Hebdo

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *