Actualités
07:41 4 mai 2021 | mise à jour le: 5 mai 2021 à 11:36 temps de lecture: 2 minutes

Projet de stabilisation révisé pour la plage Jacques-Cartier

Projet de stabilisation révisé pour la plage Jacques-Cartier
Par endroit, les berges du parc de la Plage-Jacques-Cartier sont fortement érodées par les marées, les vagues et les glaces. /Photo Métro Média – Archives

ENVIRONNEMENT. Le rapport défavorable du Bureau d’audiences publiques sur l’environnement (BAPE) sur le projet de stabilisation des berges du parc de la Plage-Jacques-Cartier n’a pas désarçonné la Ville de Québec. Avant même sa publication, la municipalité planchait déjà sur une nouvelle intervention, afin de freiner l’érosion d’une partie de la plage. Des discussions en ce sens progressent auprès du ministère de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques (MELCC).

Rappelons que le rapport du BAPE questionne le recours à des épis brise-lame parmi les solutions techniques proposées pour stabiliser les berges à long terme. Selon la Ville, ces installations sont des enrochements longilignes efficaces contre l’érosion. Cependant, ils entraînent un changement de l’environnement visuel. La nouvelle solution pourrait combiner plusieurs techniques, afin d’arriver à une forme d’enrochement modérée et à une végétalisation accrue.

«Entamés avant le dépôt du rapport du BAPE, les pourparlers avec le ministère se poursuivent toujours. De ce fait, le projet connaît une évolution constante. Ainsi, la version évaluée dans le rapport du BAPE n’est plus celle proposée par la Ville en consensus avec le MELCC», indique Wendy Whittom, au service des communications de Québec.

Échéancier maintenu

Cette dernière précise que la collaboration entre la municipalité et le ministère vise à déterminer le projet optimal offrant la meilleure acceptabilité sociale. La solution retenue sera présentée une fois achevée. Pour l’instant, l’espoir persiste de maintenir l’échéancier d’intervention prévu à l’automne 2021. Par ailleurs, comme la Ville applique déjà les recommandations du BAPE de réviser son projet, il n’est pas envisagé de le soumettre à de nouvelles audiences publiques.

Après avoir investi dans des mesures d’urgence, la Ville souhaite protéger la plage de façon permanente. /Photo Métro Média – Archives

Québec Hebdo

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *