Actualités
08:43 23 avril 2021 | mise à jour le: 26 avril 2021 à 15:32 temps de lecture: 2 minutes

Pétition contre l’immensité immobilière à Cap-Rouge

Pétition contre l’immensité immobilière à Cap-Rouge

URBANISME. Des citoyens de Cap-Rouge se positionnent contre la densification intensive dans leur quartier résidentiel. Disant vouloir le garder vert et à dimension humaine, ils ont déposé une pétition en ce sens au conseil municipal. Ils demandent à la Ville de Québec de voir à l’harmonisation des projets dans leur milieu et de veiller à ce qu’ils soient en cohérence avec le bâti existant. S’affichant en faveur d’un développement raisonné, ils souhaitent que celui-ci respecte le caractère familial et environnemental du secteur.

«Nous sommes des résidents de Cap-Rouge inquiets de la multiplication des projets immobiliers qui ne cadrent pas avec le zonage existant. Nous voulons donner une chance à tous les résidents de s’exprimer à ce sujet. Car, nous estimons que les conséquences de ces projets, s’ils voient le jour tels que souhaités par les promoteurs, vont être subies par l’ensemble du quartier et pas seulement les résidents qui y sont contigus», font valoir les initiateurs de la démarche, Sabine Chenevière et Éric Lavertu.

À ce jour, la pétition a récolté près de 925 signatures. Les auteurs ajoutent cumuler plus de 7000 vues sur la page Facebook de leur initiative au moment de la présenter au conseil municipal, le lundi 19 avril dernier. Ils s’inquiètent de la «prolifération de projets immobiliers démesurés pour le quartier et requérant un changement du zonage allant à l’encontre des principes de base en urbanisme». Selon eux, il y a un risque de dénaturer le cachet de l’endroit, mais également son cadre bâti et sa qualité de vie.

Rien de décidé

En réaction au dépôt du document, la conseillère municipale locale, Marie-Josée Savard, a rappelé que la Ville consultait les citoyens en amont de tout projet. «Cette façon de procéder permet de présenter les projets, d’entendre les citoyens et, éventuellement, de les bonifier. Nous privilégions le processus de discussion et d’échanges constructifs, souligne-t-elle. Concernant plus précisément le projet immobilier envisagé au golf de Cap-Rouge, il n’y a pas de proposition finale déposée ni acceptée dans ce dossier.»

Québec Hebdo

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *