Culture
08:34 3 avril 2021 | mise à jour le: 3 avril 2021 à 10:09 temps de lecture: 3 minutes

Roman d’anticipation sur un mystère sanitaire

Roman d’anticipation sur un mystère sanitaire
Publié chez Guy Saint-Jean Éditeur, le roman policier de 528 pages est vendu 29,95$ en librairie. /Illustration gracieuseté

LITTÉRATURE. Expert en gestion de l’imprévu, Christophe Roux-Dufort a trouvé l’inspiration pour son premier roman dans son quotidien professionnel. Avec Les manuscrits de la main morte, il plonge en 2030, dans un Occident étouffé par la surconsommation, alors que survient une épidémie étrange. Le mal mystérieux a la particularité de ne toucher que les élites politiques et économiques. Voilà un récit d’anticipation ébauché avant l’actuelle pandémie et dont l’intrigue collée à notre nouvelle réalité a de quoi inquiéter.

Publié chez Guy Saint-Jean Éditeur, le roman policier de 528 pages est vendu 29,95$ en librairie. /Illustration gracieuseté

Rappelant les intrigues à la Dan Brown et Michael Crichton, ce bouquin fait preuve d’un grand souci du détail sur un sujet devenu familier comme les crises sanitaires. En effet, le récit cadre autant dans le contexte de Covid-19 que dans l’incertitude que suscite l’évolution du système économique mondiale. Le style accrocheur de l’auteur tient le lecteur en haleine et favorise chez lui la réflexion sur nos valeurs profondes.

En résumé, «une maladie incurable nécrose puis tue les mains de ceux qui cherchent, comme dans la légende du roi Midas, à transformer en or tout ce qu’ils touchent. Pour éviter la panique et l’effondrement des marchés financiers, le gouvernement dissimule les victimes afin de leur faire greffer de nouvelles mains, les transformant en robots».

Éminent neurologue dont l’épouse a succombé à la maladie, William Stiegler conçoit un moyen révolutionnaire de guérir ce mal inédit. La paléoanthropologue Esther Merton, convaincue que des textes anciens soutiennent l’invention de Stiegler, se joint à ce dernier en compagnie du journaliste Carl Enderman. Ensemble, ils devront démontrer que seul un changement de valeurs radical permettra à l’espèce humaine de survivre. Lourde mission pendant que sur leur chemin se multiplient les obstacles et complots.

L’auteur Christophe Roux-Dufort s’est inspiré de sa réalité professionnelle pour imaginer ce récit d’anticipation. /Photo gracieuseté

Avenir à éviter

Le roman Les manuscrits de la main morte se parcourt comme un thriller haletant et aux multiples rebondissements. Il met en lumière un Occident écrasé par une décadente accumulation de richesses comme on ne souhaite pas le connaître. Une triste réalité imaginée par Christophe Roux-Dufort. Ce professeur titulaire de l’Université Laval enseigne et conduit des recherches sur la gestion des situations de crise. Ses travaux lui ont valu de nombreux prix. Il a publié nombre d’articles et huit ouvrages, dont Le culte de l’urgence et La première paix mondiale.

Québec Hebdo

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *