Actualités
07:41 24 mars 2021 | mise à jour le: 24 mars 2021 à 09:19 temps de lecture: 2 minutes

Tests de qualité d’air rassurants dans les classes

Tests de qualité d’air rassurants dans les classes
Un taux de CO2 inférieur à 1000ppm dans les classes s’avère l’idéal à atteindre. /Photo Métro Média – Archives

SANTÉ. Enseignants, élèves et, surtout, parents peuvent se rassurer. L’air respiré en classe est très majoritairement de très bonne sinon de bonne qualité. C’est ce qui ressort des résultats de tests menés ces derniers jours dans les établissements des centres de services scolaires (CSS) de la Capitale, des Découvreurs et des Premières-Seigneuries.

À la demande du ministère de l’Éducation du Québec (MEQ), des mesures de dioxyde de carbone (CO2) ont été prises dans un large échantillon de classes. Menés avant et pendant les cours, les tests avaient pour objectif de vérifier le respect de la norme en vigueur. Le niveau jugé acceptable de concentration de CO2 doit être inférieur à 1500 parties par million (ppm). Notons qu’aucune classe ni établissement n’a affiché une qualité d’air estimée médiocre, soit au-delà de 2000ppm.

Le CSS des Découvreurs est le seul à déplorer deux classes sur son échantillon de 172 à obtenir un résultat passable (entre 1500 et 2000ppm). Pour 76 classes, la qualité d’air est très bonne (-1000ppm), alors que pour 94 autres elle est bonne (1000 à 1500ppm). Du côté du CSS de la Capitale, l’échantillon de 367 classes montre que l’air y est très bon (-1000ppm) dans 323 ou bon (1000 à 1500ppm) dans 44 autres. Enfin, au CSS des Premières-Seigneuries, l’ensemble des 57 établissements primaires et 13 secondaires ou professionnels ont été testés. Il en ressort que 63% ont une très bonne qualité d’air (-1000ppm) et 37% une bonne qualité d’air (1000 à 1500ppm).

Limiter la Covid-19

Précisons que la qualité d’air et, surtout, son renouvellement régulier constituent des facteurs potentiellement actifs dans la transmission de la Covid-19. «Dans le cas des établissements disposant d’une ventilation mécanique, les CSS ont assuré leur bon fonctionnement et leur efficacité. En ce qui a trait à ceux devant se contenter d’une ventilation naturelle, le personnel assure l’ouverture des fenêtres en temps opportun. Pour les classes (2) ne respectant pas les seuils, des actions ont été entreprises pour corriger la situation», signalent les documents officiels.

Québec Hebdo

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *