Actualités
07:26 23 mars 2021 | mise à jour le: 17 mars 2021 à 16:33 temps de lecture: 4 minutes

Toujours peu d’appui à une tour au golf de Cap-Rouge

Toujours peu d’appui à une tour au golf de Cap-Rouge
Le projet d’ériger une tour d’habitation sur le site de l’actuel chalet de golf pour assurer la pérennité du parcours ne fait pas consensus. /Photo Métro Média – Archives

URBANISME. Tenue en février, la présentation de la nouvelle mouture du projet immobilier au golf de Cap-Rouge ne semble toujours pas satisfaire la majorité des résidents voisins. Au terme d’un second atelier participatif organisé par la Ville de Québec, les craintes persistent devant l’ampleur et la hauteur du bâtiment proposé.

Le rapport d’activité rendu public s’avère révélateur de l’opposition citoyenne, même s’il est admis que le promoteur a fait des efforts. À cet égard, la tour à condos envisagée est d’abord passée de 15 à 12 étages, puis dernièrement à 10 étages. Rien n’y fait, les propriétaires touchés craignent pour leur qualité de vie et la perte de valeur de leur demeure. Ils se montrent peu ouverts à un changement de zonage nécessaire à l’érection d’appartements de luxe au-dessus du chalet de golf actuel.

Dans le cadre de la rencontre du 4 février dernier, les participants ont pu apprécier la troisième mouture du projet et avoir des précisions sur la réglementation municipale. Le compte-rendu émis par la Ville fait état que 150 des 180 résidents invités ont assisté au rendez-vous virtuel. De ce nombre, seulement 90 d’entre eux ont accepté de prendre part aux discussions en sous-groupes qui ont duré près d’heure.

«À la lumière des échanges, résume-t-on, il appert que 20 participants se sont montrés favorables ou plutôt favorables au projet, alors que 47 étaient contre ou plutôt contre le projet. Les 23 autres participants avaient une position partagée ou ne se sont pas prononcés.» Bref, l’acceptabilité envers le projet fait un peu de progrès, sans toutefois faire consensus auprès des résidents des zones contiguës au terrain de golf.

Après avoir été ramenée de 15 à 12 étages, la troisième mouture du projet propose 10 étages alors que le zonage récréatif en permet quatre. /Esquisse gracieuseté

Sondage citoyen

Ce constat s’avère encore plus clair dans un sondage mené par le comité citoyen. Ainsi, 80% des 193 propriétaires interrogés se disent toujours en désaccord avec la nouvelle proposition de construire un immeuble de 10 étages. Par ailleurs, 85% des répondants croient que le Club de golf de Cap-Rouge devrait explorer d’autres avenues que celle d’un édifice en hauteur pour assurer sa pérennité. Enfin, 79% estiment avoir le pouvoir de bloquer le projet immobilier s’ils s’opposent au changement de zonage demandé à la Ville de Québec.

«Les citoyens ont la conviction que le zonage actuel ne peut être changé sans qu’un projet atteigne d’abord l’acceptabilité sociale, soit l’appui d’une majorité des résidents impactés. Ce fait a été confirmé à quelques reprises par la conseillère municipale locale, Marie-Josée Savard. La Ville doit donc agir dans le respect de la volonté exprimée par les citoyens concernés et favoriser la recherche de solutions acceptables, afin de conserver l’espace vert et de permettre la continuité des activités du golf de Cap-Rouge», indique le porte-parole du comité citoyen Julien Mainguy.

Balle dans le camp du promoteur

En l’absence de consensus, le projet immobilier au golf de Cap-Rouge piloté par le Groupe Tanguay, Ogesco et PMA Architectes se retrouve devant deux options. Présenter une 4e mouture ou tenter la modification au zonage par voie référendaire.

Certains citoyens espèrent que la Ville trouvera des solutions pour permettre de préserver l’usage des terrains de golf pour le loisir. /Photo Métro Média – Archives

Québec Hebdo

Articles similaires

Commentaires 1

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  • pierre martel

    Ils devraient vendre le terrain a des promoteurs et aller s’installer a st-augustin près de la 40