Actualités
07:42 15 mars 2021 | mise à jour le: 19 mars 2021 à 13:59 temps de lecture: 3 minutes

Densification toujours crainte le long de Quatre-Bourgeois

Densification toujours crainte le long de Quatre-Bourgeois
Des citoyens s’inquiètent de voir les petits bâtiments remplacés par de plus grands immeubles à logements sur la portion nord de Quatre-Bourgeois, entre Duchesneau et Wilfrid-Pelletier. /Photo Métro Média – Métro Média

URBANISME. Craignant l’implantation d’immeubles en hauteur dans leur cour arrière, des résidents du Plateau Sainte-Foy reviennent à la charge auprès de l’arrondissement. Conscients de l’attrait du futur tramway pour les promoteurs immobiliers, ils plaident en faveur d’une densification douce et respectueuse du cadre bâti.

Espérant que leurs inquiétudes soient prises en compte, les propriétaires des demeures situés au nord du chemin des Quatre-Bourgeois, entre les avenues Duchesneau et Wilfrid-Pelletier, vivent dans l’expectative. Ils tentent de prévenir le pire et d’agir avant que l’irréparable devienne un fait accompli. Le hic, c’est que tant qu’un éventuel projet reste hypothétique et ne fait pas l’objet d’une demande de permis, toute demande auprès de la Ville demeure prématurée.

«Il semble que nos doléances seront étudiées en comité plénier uniquement lorsqu’un projet sera déposé à l’arrondissement. Cela risque d’être trop tard, c’est pourquoi nous aimerions discuter avec les élus non pas d’une intention future, mais du zonage actuel. Comme un projet similaire a déjà été refusé en 2011 par les citoyens du secteur et par le conseil de quartier, nous voulons que soit révisée la réglementation de la zone visée», fait valoir Robert MacKay, du comité citoyen Porte-voix du Plateau.

Lui et plusieurs résidents concernés ont multiplié les questions à ce sujet à la dernière assemblée virtuelle du conseil d’arrondissement. Ils appuient leur démarche sur une pétition déposée le 14 décembre dernier et signée par 373 citoyens directement touchés. Leurs revendications suggèrent d’abord de ne pas augmenter la hauteur maximale de quatre à six étages, mais plutôt revenir aux trois étages permis avant 2009. Elles s’opposent également à la fusion des lots et prônent le retour à une marge arrière de recul de 15 mètres.

Densifier les grandes artères

En réponse, Rémy Normand précise que depuis 2009, la Ville s’oriente en faveur d’une certaine densification en bordure des grandes artères collectrices. Particulièrement le long du tracé du futur tramway. «L’intention en ce sens est connue. Le défi reste de voir à une insertion harmonieuse d’un éventuel projet dans ce secteur, en bordure du chemin des Quatre-Bourgeois. La réflexion est en cours sur cet aspect», confie le président de l’arrondissement Sainte-Foy–Sillery –Cap-Rouge.

Impacts non désirés

  • Perte d’intimité et de luminosité
  • Baisse de la qualité de vie dans le quartier
  • Diminution de la valeur des maisons

Lire l’article précédent sur les inquiétudes liées à l’implantation potentielle d’un « mur-édifice » sur Quatre-Bougeois.

Québec Hebdo

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *