L'Appel
17:48 22 février 2021 | mise à jour le: 22 février 2021 à 18:14 Temps de lecture: 3 minutes

Réouverture de l’école Marguerite-d’Youville à Cap-Rouge

Réouverture de l’école Marguerite-d’Youville à Cap-Rouge
Réouverture permise après le dépistage d'un seul nouveau cas de Covid-19 parmi les élèves déjà isolés. /Métro Média - Archives

SANTÉ. Le CIUSSS de la Capitale et le Centre de services scolaires des Découvreurs annoncent que l’école Marguerite-d’Youville peut rouvrir dès mardi matin. Les résultats des tests massifs de dépistage menés au cours de la fin de semaine et l’isolement des cas confirmés permettent de prendre cette décision.

Rappelons qu’une éclosion totalisant neuf cas positifs de Covid-19 dans trois groupes-classes a été déclarée dans cet établissement primaire de Cap-Rouge. «Un criblage a révélé, vendredi dernier, une positivité à une mutation d’un gène spécifique du virus SARS-CoV-2. C’est ce qui laissait suspecter la présence d’un nouveau variant. D’autres tests sont effectués par le Laboratoire de santé publique du Québec (LSPQ) sur les prélèvements en question. Le but est de vérifier s’il s’agit vraiment de cas d’un variant plus contagieux. Les résultats seront connus ultérieurement», explique Mathieu Boivin, agent d’information au CIUSSS de la Capitale.

Par mesure de prudence, la Santé publique a recommandé la fermeture temporaire de l’école à partir du 20 février et un dépistage massif. Étant donné qu’un seul cas additionnel a été révélé et que l’élève se trouvait déjà dans une classe en isolement, la réouverture aux classes où aucun cas n’a été dépisté est jugée sécuritaire. En parallèle, les trois bulles-classes déjà retirées restent en isolement jusqu’à la date prévue de retour. Un suivi serré sera effectué auprès des contacts externes.

Collaboration exemplaire

«Il convient de remercier la population d’avoir collaboré à l’effort sanitaire. En effet, 99% des 342 personnes identifiées vendredi comme devant subir un dépistage dans les 48 heures se sont présentées dans nos installations, samedi et dimanche. C’est une réponse impressionnante et si nous pouvons rouvrir aussi rapidement et en toute confiance le milieu scolaire, c’est parce que les gens ont été diligents et qu’ils ont pris la situation au sérieux», souligne M. Boivin.

À la Santé publique, on rappelle que l’arrivée potentielle de variants du coronavirus est un développement préoccupant. Il est impératif d’empêcher leur propagation pour maîtriser la pandémie et, éventuellement, revenir à un palier d’alerte aux mesures moins contraignantes.

Du côté du Centre de services scolaires des Découvreurs (CSSD), on se réjouit de la réouverture de l’école Marguerite-d’Youville. Le conseiller aux communications, Marc Lalancette, prévient aussitôt qu’il n’y aura pas d’autre déclaration ni d’entrevue accordée sur le sujet pour l’instant.

Québec Hebdo

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *