L'Appel
07:43 13 février 2021 | mise à jour le: 14 février 2021 à 10:39 Temps de lecture: 2 minutes

Oxio intègre l’incubateur mondial Y Combinator

Oxio intègre l’incubateur mondial Y Combinator
Oxio est un fournisseur indépendant de télécommunications qui fait sa place sur le marché mondial à partir de Québec. /Photo gracieuseté

TÉLÉCOMS. Nouveau fournisseur indépendant et 100% digital, la jeune pousse de Québec Oxio fait sa place dans l’industrie des télécommunications. Cela se concrétise de façon convaincante par son adhésion au prestigieux incubateur californien Y Combinator. Il s’agit de la première entreprise de la Capitale à intégrer cet accélérateur ayant notamment révélé Airbnb, Stripe, DoorDash, Dropbox et Pinterest.

«L’industrie des télécommunications va changer dans les prochaines années, au bénéfice des consommateurs. Oxio veut mener ce changement de front. Être accepté à Y Combinator, pour nous, c’est un vote de confiance énorme et une confirmation que nous avons le potentiel d’y arriver», indique Marc-André Campagna, président-directeur général et cofondateur de la jeune pousse locale originaire de Cap-Rouge.

C’est avec l’ambition d’humaniser l’univers des télécoms qu’une partie de l’équipe est à Mountain View, en Californie. Elle y suit pendant trois mois une formation intensive, en vue d’une présentation ultime devant la crème des investisseurs de la Silicon Valley. Ce programme de mentorat est reconnu comme étant le plus difficile d’accès retenant seulement 1,5% des candidatures reçues.

Récolte de 10M$

Depuis un an, Oxio a déployé ses services Internet, télévision et téléphonie à travers le Québec. L’entreprise a bénéficié d’un soutien financier de 10M$ récolté auprès de Y Combinator, Kima Ventures, Investissement Québec, Desjardins, Anges Québec et divers entrepreneurs québécois de renom. Elle se donne comme mission d’offrir un parcours personnalisé et axé sur l’expérience client.

Pour plus d’information: www.oxio.ca.

Sur la photo, on retrouve Olivier Falardeau, développeur, Simon Frenette, chef de l’ingénierie, Dominic Fillion, développeur, et Marc-André Campagna, p.-d.g. d’Oxio. /Photo gracieuseté

Québec Hebdo

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *