L'Appel
14:21 7 février 2021 | mise à jour le: 7 février 2021 à 16:29 temps de lecture: 3 minutes

Charles Philibert-Thiboutot réussit son retour au 1500 mètres

Charles Philibert-Thiboutot réussit son retour au 1500 mètres
L'athlèteCharles Philibert-Thiboutot cherche à se qualifier pour les JO de Tokyo. /Photo gracieuseté

ATHLÉTISME. Pour la première fois en plus de deux ans, Charles Philibert-Thiboutot s’est élancé au départ d’une épreuve de 1500 mètres. Et le moins qu’on puisse dire, c’est que le Québécois s’est bien tiré d’affaire en signant le deuxième chrono du jour, dimanche, à la Rencontre intérieure de Dortmund, en Allemagne.

Philibert-Thiboutot a conclu sa course avec un temps de 3 minutes 40,21 secondes et n’a été devancé que par le Kényan Kumari Taki (3 min 39,12 s) au fil d’arrivée. De quoi réjouir l’athlète issu du programme Rouge et Or qui avait pris le 16e rang à cette épreuve aux Jeux olympiques de Rio, en 2016.

«C’est un résultat pas mal à la hauteur de mes attentes. Si on regarde mes anciens chronos, on pourrait dire que c’était assez lent aujourd’hui (dimanche), mais je pense que c’est excellent pour un retour sur la distance. Je me suis très bien senti tout au long de l’épreuve et j’ai même été capable de faire des moves en fin de course», a-t-il expliqué en entrevue avec Sportcom.

Incommodé par un claquage à un mollet lors du 3000 mètres de la Rencontre intérieure de Karlsruhe (Allemagne) la semaine dernière, Philibert-Thiboutot était aussi bien heureux de constater que cette blessure est maintenant derrière lui.

«C’est curieux, mais décidément, ç’a pris une bonne tournure. Dans les dernières années, mes blessures ont été assez sérieuses et c’est le fun de voir que mon corps a bien réagi aux soins et aux exercices de la dernière semaine. Cette fois-ci, deux ou trois jours et c’était réglé», a poursuivi celui qui espère se qualifier pour les Jeux olympiques de Tokyo au 1500 mètres et au 5000 mètres.

Prochain rendez-vous

Motivé, l’athlète de Québec retournera à Paris au cours des prochaines heures et s’y entraînera en vue de sa prochaine compétition prévue à Val-de-Reuil, en France, où il sera du départ du 1500 mètres le 14 février. Il tentera alors de se rapprocher du standard olympique, établi à 3 minutes 35 secondes, sans toutefois brusquer les choses.

«Je pense franchement que je ne suis pas trop loin de ça. Avec une gestion de course différente, je suis pas mal sûr que je peux aller chercher quelques secondes. J’ai jusqu’au printemps pour arriver à ça, alors pas question de sauter des étapes. La course d’aujourd’hui était déjà un pas dans la bonne direction», a-t-il conclu.

(Source: Sportcom)

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *