Actualités
07:43 3 février 2021 | mise à jour le: 29 janvier 2021 à 18:22 temps de lecture: 3 minutes

Vers une 3e mouture du projet au golf de Cap-Rouge

Vers une 3e mouture du projet au golf de Cap-Rouge
Nécessitant un changement de zonage, le projet immobilier du golf de Cap-Rouge passe par l’acceptation dans le voisinage. /Photo Métro Média – Archives

URBANISME. Un nouvel effort pour rallier le voisinage sera tenté par la direction du Club de golf de Cap-Rouge. Dès le début février, une 3e mouture du projet immobilier visant à pérenniser les activités du site fera l’objet d’une présentation. Pour l’instant, les deux premiers concepts dévoilés ont fait bondir les propriétaires du secteur, qui dénoncent majoritairement la démesure de l’édifice proposé.

Le comité citoyen ayant à l’œil les intentions du promoteur réitère qu’un éventuel appui populaire dépend de l’intégration du futur bâtiment dans l’entourage. «Malgré les efforts de la firme d’architecture pour améliorer le projet, il semble qu’un immeuble en hauteur n’a tout simplement pas sa place dans un quartier résidentiel», souligne Julien Mainguy. Le principal intéressé estime que la justification du projet n’est toujours pas démontrée et d’autres options devraient être envisagées.

Bien que restant prudent devant la position de la Ville de Québec dans le dossier, il rappelle que la conseillère municipale Marie-Josée Savard s’est faite rassurante l’automne dernier. Lors de la consultation en mode numérique, elle a confirmé que «le zonage récréatif actuel ne permet pas la construction d’habitations et limite la hauteur à 15 mètres (4 étages). Cela ne peut être changé sans atteindre l’acceptabilité sociale, c’est-à-dire sans l’accord des citoyens».

Souci d’harmonisation

Le sujet est revenu à l’avant-scène en début d’année, après la publication d’un rapport sur la dernière consultation publique. Le Comité citoyen–projet golf de Cap-Rouge a tenu une réunion virtuelle, le 20 janvier. Diverses présentations se sont attardées aux impacts anticipés. Un architecte a notamment fait valoir la nécessaire harmonisation d’un nouveau bâtiment à un milieu déjà construit.

«En résumé, les résidents concernés ne souhaitent pas avoir un nouveau voisin trop gros, trop haut et trop imposant. Des préoccupations ont été émises en lien avec une densification disproportionnée, l’augmentation de la circulation routière, la perte d’ensoleillement et de valeur des propriétés existantes. Par-dessus tout, plusieurs craignent de créer un précédent et d’ouvrir la porte à l’implantation d’autres tours de condos, comme à Saint-Augustin juste à côté», énumère M. Mainguy.

À son avis, l’opposition au projet présenté en novembre est telle que le promoteur n’a eu d’autre choix que de retourner à sa planche à dessin. Une 3e mouture du projet sera soumise aux citoyens le jeudi 4 février. Les résidents espèrent qu’elle reflétera davantage leurs attentes à l’égard d’un projet plus respectueux du quartier.

Révision antérieure

Rappelons qu’au départ, l’intention initiale visait la construction d’un immeuble de 15 étages de style contemporain. La seconde proposition suggérait une élévation graduelle, par paliers. De plus, l’édifice culminait avec un étage en moins et il était décalé sur le terrain vers la rue Jean-Charles-Cantin à l’ouest. Cela devait réduire l’étendue de l’ombrage dénoncée par les opposants.

Zonage actuel du golf

  • Bâtiment récréatif d’un maximum de quatre étages.
Les opposants à un édifice en hauteur suggèrent au promoteur de profiter de l’ampleur du site pour étaler son projet. /Photo Métro Média – Archives

Québec Hebdo

Articles similaires

Commentaires 1

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  • Claude Plamondon

    Avez-vous des détails concernant la 3e mouture du projet au golf de Cap Rouge? Vous indiquiez qu’elle serait présentée le 4 février…