Actualités
09:40 20 janvier 2021 | mise à jour le: 20 janvier 2021 à 14:22 temps de lecture: 3 minutes

Le projet de ligne souterraine sur Tessier divise toujours à Saint-Augustin

Le projet de ligne souterraine sur Tessier divise toujours à Saint-Augustin
Photo: Capture-écran gracieusetéLe tracé de la nouvelle ligne d’alimentation électrique s’étend du parc industriel vers l'est du territoire de Saint-Augustin.

MUNICIPAL. Le projet d’enfouissement d’une ligne d’Hydro-Québec sous la bordure de la route Tessier fait à nouveau des vagues au conseil municipal de Saint-Augustin. Une résolution visant à consulter les citoyens concernés par ce chantier à venir l’été prochain a été rejetée sur fond de division. La démarche entreprise par le conseiller Marcel Desroches a suscité de longs échanges et monopolisé une longue partie de la dernière assemblée publique.

Faisant référence au dépôt d’une pétition contre le tracé proposé pour cette ligne d’alimentation souterraine, l’élu et résident concerné par les travaux déplore le manque d’information dans le dossier. «Les gens posent des questions, mais n’ont pas de réponses. Cela crée énormément de confusion chez les propriétaires de la route Tessier. Je trouve dommage que la Ville n’en ait pas fait plus pour informer et rassurer les gens. Ma résolution vise simplement à leur donner la chance de se prononcer.»

Lors de l’approbation du projet (5 contre 1) l’automne dernier, il avait été précisé «qu’Hydro-Québec pouvait agir unilatéralement et sans demander de permission au conseil municipal». En guise de compensation, la Ville a négocié la mise en place d’un trottoir aux frais de la société d’État. Cela évite des coûts d’environ 500 000$ pour la municipalité et une hausse de la taxe de secteur.

Trop tard

De son côté, le conseiller Yannick LeBrasseur rappelle que la décision a déjà été prise en septembre dernier. Hydro-Québec s’en va en appel d’offres en vue de la construction au cours de l’été. «Il aurait fallu réagir plus tôt dans le camp des conseillers qui ne sont plus d’accord. Ça reste possible de tenir une consultation sur le partage de la chaussée, concernant notamment l’ajout d’une piste cyclable et la gestion du stationnement sur rue», précise-t-il, invitant les gens à aller s’informer dans le dossier dédié au projet sur le site Internet de la Ville.

Pour sa part, le conseiller Raynald Brulotte réitère l’importance de la transparence. Il convient que la demande de compensation des citoyens de la route Tessier est sans fondement. Toutefois, il est d’accord avec son collègue Desroches. «Il y a eu défaut en matière de communication et le conseil municipal a manqué à son devoir de permettre aux citoyens d’être bien informés et consultés dans ce dossier.»

Finalement, le vote sur la résolution s’est soldé par une égalité (3 contre 3), en l’absence du maire Sylvain Juneau. Ce dernier s’est retiré des délibérations en raison d’un intérêt familial dans ce projet. L’égalité sur une résolution fait en sorte que celle-ci est rejetée, car elle doit être majoritaire pour passer.

Québec Hebdo

Articles similaires

Commentaires 1

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  • Romain Hardy

    Un projet mené par le maire Sylvain Juneau sans transparence et on repassera pour la démocratie, depuis les débuts. Les deux conseillers du district numéro 4 du secteur en litige, dans l’ordre M. Raynald Brulotte et M. Marcel Desroches peuvent vous en dire long sur le comportement de M. Juneau dans ce projet. Dans ce projet ceux-ci pennent à obtenir de l’information si non aucune réponse de M. Juneau à leurs demandes, selon le témoignage de ceux-ci lors de la réunion d’hier. De plus, selon M. Desroches ce projet est sur les rails depuis un an et demie lorsque le 22 septembre 2020, tout à coup monsieur le maire dépose une résolution qu’il fallait adopter rapidement afin d’autoriser Hydro-Québec. Dans une autre réunion du conseil M. Desroches a posé deux questions au maire Juneau, celui-ci n’a pas répondu en se couvrant sur la résolution du 22 septembre. Qui avez-vous consulter ? Y-avait-il d’autres tracés ? Question de transparence on repassera, j’ajouterais le commentaire de M. Brulotte qui donne 2/10 pour ce projet dans la réunion du conseil au point 9.15 de la réunion du conseil d’hier.
    Enfin pour la question de démocratie, il faut dire que j’ai posé une question le 6 octobre dernier pour demander au maire s’il allait consulter, sa réponse a été négative. Puis le 22 décembre une pétition de plus de 60 signatures remise à M. Desroches pour faire suivre au conseil, a provoqué une réaction inadmissible lorsque le maire a reçu le courriel de la pétition. M. Juneau, a immédiatement interdit toutes communications du conseiller Desroches avec les autres conseillers. Puis au conseil cette demande de consultation a été refusé à majorité par le conseil. Finalement, hier le vote nul pour demande de consultation présenté par M, Desroches a fait match nul, donc repoussé.
    En terminant, c’est un article de votre journal qui nous a appris l’existence de ce projet d’Hydro ou M. Sylvain Juneau, déclara avoir négocié un trottoir en compensation. Que pensé de la manière de gérer ce projet par la ville et par Hydro…