Actualités
08:03 22 janvier 2021 | mise à jour le: 25 janvier 2021 à 20:19 temps de lecture: 4 minutes

État d’âme et priorité des élus locaux du territoire de L’Appel

État d’âme et priorité des élus locaux du territoire de L’Appel
Les élus ont tous hâte de revenir à des assemblées publiques en personne. /Photo Métro Média – Archives

POLITIQUE. En ce début d’année, l’hebdo L’Appel fait le tour des élus locaux de son territoire, pour savoir comment ils ont traversé 2020 et ce qu’ils comptent prioriser en 2021. Voici un aperçu de ce qu’ils ont retenu de la pandémie et de ce qu’ils anticipent dans un avenir immédiat.

Rémy Normand, président de l’arrondissement Sainte-Foy–Sillery–Cap-Rouge

Rémy Normand. /Photo gracieuseté

Que retenez-vous de l’année 2020?

«Malgré que ce fut une année difficile sous tous les aspects, il faut souligner que l’Arrondissement est parvenu à réaliser les investissements prévus au plan quinquennal d’immobilisations (PQI). La pandémie a occasionné des retards, mais nous avons réussi à livrer la marchandise. C’est un tour de force d’avoir pu faire progresser d’importants chantiers, comme le réaménagement de la route de l’Église, l’élargissement d’Hochelaga et le Centre des glaces.»

Quelle sera votre priorité d’action?

«Dans les prochaines semaines, le grand défi consistera à continuer à atteindre nos objectifs et, surtout, à aider les citoyens à passer à travers les difficultés. Néanmoins, on s’en sort assez bien et on retombe sur nos pieds graduellement. Il faut que ça continue en ce sens. Si le vaccin remplit ses promesses, l’espoir est permis de retrouver un début de normalité d’ici à l’été prochain.»

Sylvain Juneau, maire de Saint-Augustin-de-Desmaures

Sylvain Juneau. /Photo gracieuseté

Que retenez-vous de l’année 2020?

«À tous les niveaux, la pandémie a sollicité notre capacité d’adaptation. Dans les circonstances, Saint-Augustin s’en tire plutôt bien. Certes, il y a eu un épisode triste avec les ravages qu’a faits la Covid-19 aux Jardins du Haut-Saint-Laurent, mais la situation générale reste bonne. On a pu voir à quel point, en temps de crise, les gens peuvent être créatifs et proactifs. En plus, on dirait qu’il y a eu un déclic favorable à l’achat local qui semble vouloir perdurer.»

Quelle sera votre priorité d’action?

«Dans l’immédiat, beaucoup d’attentes sont fondées sur la vaccination à grande échelle. La protection va quand même prendre un certain temps avant d’être efficace. D’ici là, il faut rester vigilant et donner l’exemple, afin de bien gérer la fin de cette crise sans précédent. À notre niveau, l’énergie doit être mise pour continuer d’offrir les services essentiels dans le respect des consignes sanitaires, pour garder notre monde en santé.»

Gaétan Pageau, maire de L’Ancienne-Lorette

Gaétan Pageau. /Photo gracieuseté

Que retenez-vous de l’année 2020?

«Nous avons tous vécu des joies et des peines au cours de cette épreuve majeure et inattendue. Malgré tout, c’est souvent dans l’adversité qu’on découvre à quel point les grands défis peuvent être rassembleurs. Cela favorise la résilience et développe l’esprit d’entraide. On s’aperçoit que notre communauté en ressort plus forte et soudée.»

Quelle sera votre priorité d’action?

«La priorité immédiate pour l’ensemble des élus du conseil municipal et moi sera de planifier la mise en œuvre des promesses énoncées au cours de l’élection partielle l’automne dernier. Même dans un court délai d’ici au prochain scrutin général, mon programme propose plusieurs actions concrètes en matière de qualité de vie, de santé financière et de services de proximité. Les gens ont des attentes légitimes et notre rôle consiste à travailler fort pour les combler.»

2021 = une année remplie d’espoir pour les élus locaux.

Québec Hebdo

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *