Culture
08:44 8 décembre 2020 | mise à jour le: 7 décembre 2020 à 16:54 temps de lecture: 2 minutes

Lumière sur des développeurs discrets du campus universitaire

Lumière sur des développeurs discrets du campus universitaire
Le livre est préfacé par Michel Gervais, recteur de l'Université de 1987 à 1997. /Photo gracieuseté

LITTÉRATURE. Désireux de sortir de l’ombre des bâtisseurs qui n’ont pas reçu tout le mérite de leur vivant pour leur contribution au rayonnement du campus, Richard Leclerc a repris le flambeau de son père Mathieu. C’est ce dernier qui avait amorcé le projet d’ouvrage présentant Des bâtisseurs contemporains (à ne pas oublier) de l’Université Laval.

Le livre est préfacé par Michel Gervais, recteur de l’Université de 1987 à 1997. /Photo gracieuseté

Fruit d’un vaste travail de recherche, ce livre présente la biographie de 26 personnes qui se sont démarquées en participant au développement de l’Université Laval. À leur façon, elles ont concouru au progrès de cet établissement ainsi qu’à l’amélioration de la société québécoise. Leur apport a souvent été reconnu par la communauté internationale sur les plans culturel, économique, politique, scientifique et social.

«La lecture de ces biographies démontre que, même plusieurs années avant l’avènement de la Révolution tranquille (1960-1980), le Québec était déjà ouvert sur le monde. Très tôt, il entretenait des liens éducatifs et scientifiques avec l’étranger. L’intention de mon père, décédé en 2014, visait à honorer la mémoire de ces personnes, dont la contribution n’a jamais été soulignée officiellement», exprime l’auteur.

Richard Leclerc précise que son travail de rédaction a été facilité par le défrichage entrepris par son père. Ayant lui-même consacré l’essentiel de sa vie professionnelle à l’Université Laval, ce dernier a été ajouté à ce legs de commémoration. Trois retraités du corps professoral ont soutenu l’auteur dans sa démarche, afin de choisir et décrire les bâtisseurs oubliés dont les réalisations justifiaient leur mention de livre mémoire.

Publié aux éditions Bois-de-Coulouge, le livre de 165 pages est vendu 19,95$ en librairie.

Québec Hebdo

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *