Actualités
14:57 1 décembre 2020 | mise à jour le: 1 décembre 2020 à 16:32 temps de lecture: 2 minutes

Mandat du BAPE sur la stabilisation des berges de la plage Jacques-Cartier

Mandat du BAPE sur la stabilisation des berges de la plage Jacques-Cartier
Photo: /Métro Média – ArchivesL’objectif de la Ville de Québec consiste à stabiliser les berges, afin de pérenniser ce parc linéaire très apprécié du public.

AMÉNAGEMENT. Le projet municipal de stabilisation des berges de la plage Jacques-Cartier fera l’objet d’une enquête du Bureau d’audiences publiques sur l’environnement (BAPE). L’organisme consultatif et aviseur du ministère de l’Environnement s’est vu confier le mandat en ce sens. Celui-ci s’amorce officiellement ces jours-ci et aura une durée maximale de quatre mois.

Cette démarche est entreprise à la suite de l’intérêt suscité lors de la présentation du projet à l’été 2020. Le BAPE tiendra diverses consultations d’ici à la mi-avril 2021. Étant donné la pandémie, les séances se tiendront en ligne à l’adresse www.bape.gouv.qc.ca. Une première partie servira à informer sur le projet et ses objectifs. Le public peut déjà soumettre des questions en vue de la séance initiale prévue le lundi 14 décembre.

La seconde partie débutera dans la semaine du 18 janvier. C’est lors de cette portion du mandat que le public est appelé à intervenir. Toutefois, les mémoires devront être déposés au moins une semaine auparavant, soit au plus tard le 13 janvier. Les personnes intéressées sont invitées à joindre la commission au: 1-800-463-4732 ou par courriel à berges-plage-jacques-cartier@bape.gouv.qc.ca.

Rappel du projet

Depuis plusieurs années, la Ville de Québec souhaite réaliser des travaux de stabilisation le long de la plage Jacques-Cartier. Ce parc linéaire en bordure du fleuve Saint-Laurent, aux limites Cap-Rouge et Sainte-Foy, subit les assauts des intempéries, des marées et de vagues. Le projet a pour objectif de freiner le phénomène d’érosion sur sept tronçons identifiés comme plus à risque.

Parmi les interventions privilégiées, on retrouve la remise en état d’installations existantes, de nouveaux enrochements, l’implantation de végétation en rive et la construction de deux épis brise-lames. Les travaux sont évalués à environ 4M$. Afin de préserver l’accès à ce site fort apprécié en été, il prévu de procéder par phases à l’automne 2021 et 2022.

Québec Hebdo

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *