Actualités
11:23 1 décembre 2020 | mise à jour le: 1 décembre 2020 à 13:50 temps de lecture: 3 minutes

Mémorial inauguré à la grande mosquée de Québec

Mémorial inauguré à la grande mosquée de Québec
Une portion des installations rappelle la mémoire des six disparus, tombés lors de la fusillade du 29 janvier 2017. /Photo gracieuseté – Ville de Québec

MÉMOIRE. La Ville de Québec a inauguré l’œuvre commémorative dédiée aux victimes de la fusillade à la grande mosquée de Québec, survenue le 29 janvier 2017. Intitulée Vivre ensemble, l’œuvre conçue par l’artiste Luce Pelletier est située de part et d’autre de la route de l’Église, à la jonction du chemin Sainte-Foy. Une partie se trouve au Centre culturel islamique de Québec et l’autre sur le site patrimonial de la Visitation.

Ce monument comporte plusieurs éléments symbolisant la rencontre entre les communautés. Ainsi, côté ouest, près de la mosquée, l’aménagement se divise en deux zones. L’une pour le recueillement et l’autre pour la commémoration. Afin de destiner ce lieu à la réflexion, un texte témoigne de l’événement du 29 janvier 2017. Puis, dans la portion commémorative, les noms des six victimes sont gravés sur trois pavés de pierre à base carrée. Ces socles sont ornés de feuilles d’aluminium ajourées aux motifs inspirés du Maroc, la Guinée, la Tunisie et l’Algérie, pays d’origine des victimes.

Le mémorial a été inauguré lors d’une modeste cérémonie, pandémie oblige, en présence des familles des victimes. /Photo gracieuseté – Ville de Québec

Du côté est, au site de la Visitation, l’aménagement se compose d’un dallage circulaire avec un motif d’inspiration fléché, rappelant les traditions québécoises. On y retrouve un banc circulaire et une stèle en pierre sur lesquels sont encastrées des feuilles d’érable et d’orme, deux essences typiques. Réalisé au coût de 440 583$, le mémorial a été financé par la Ville de Québec, ainsi que les gouvernements provincial et fédéral.

Message aux familles endeuillées ainsi qu’à toute la communauté bouleversée: «Nul ne peut atteindre l’aube, sans passer par le chemin de la nuit.» – phrase de l’auteur Khalil Gibran, chère au maire Régis Labeaume qui l’a citée lors des obsèques.

Ce qu’ils ont dit:

  • «Ce mémorial célèbre le vivre ensemble, peu importe nos origines et nos orientations. Il exprime publiquement que la haine ne gagne jamais.» – Régis Labeaume, maire de Québec
  • «Un tel monument parle de lui-même et rappelle les événements et nos frères disparus. Ce genre d’installation se concrétise par la bonté des gens de la communauté et de leur volonté de vivre ensemble. C’est un hommage au brassage des cultures.» – Boufeldja Benabdallah
  • «Il s’agit d’une oeuvre importante de bien des manières, mais avant tout pour honorer la mémoire des hommes décédés lors de cette tragédie. Jamais un monument ne comblera leur perte, mais il permet de se rappeler que ces êtres sont des humains membre de notre communauté.» – Joël Lightbound, député fédéral de Louis-Hébert
  • «En plus d’inscrire dans notre mémoire collective les tragiques événements de janvier 2017, cette magnifique œuvre invite notre société, ouverte et pacifique, à l’harmonie et à la solidarité.» – Joëlle Boutin, députée provinciale de Jean-Talon

Québec Hedbo

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *