L'Appel
09:38 26 novembre 2020 | mise à jour le: 26 novembre 2020 à 12:47 Temps de lecture: 2 minutes

Incendie au Séminaire Saint-François

/Photo SPCIQ
/Photo Métro Média - Alain Couillard
/Photo Métro Média - Alain Couillard
Le relationniste Bill Noonan. /Photo Métro Média - Alain Couillard
/Photo Métro Média - Alain Couillard
/Photo Métro Média - Alain Couillard
/Photo SPCIQ
/Photo SPCIQ
Photo: (Photo Métro Média - Alain Couillard) /Photo Métro Média - Alain Couillard
Photo: (Photo Métro Média - Alain Couillard) /Photo Métro Média - Alain Couillard

9-1-1. Un incendie a pris naissance au Séminaire Saint-François, au 4900, rue Saint-Félix à Saint-Augustin-de-Desmaures, nécessitant le travail de 50 pompiers. L’appel, effectué à la centrale 9-1-1 à 7h56, mentionnait qu’une fumée noire s’échappait du toit. L’incendie a été déclaré sous contrôle à 9h39.

La grande superficie du bâtiment a incité le chef pompier à appeler rapidement une 3e alarme portant l’effectif total de sapeurs à 50. La trentaine d’employés, majoritairement des enseignants qui se trouvaient l’intérieur du bâtiment, a rapidement évacué l’édifice. Les pompiers ont porté une attention particulière à cinq bombonnes de gaz propane de 100 livres qui se trouvaient à proximité des flammes dont l’une d’elles semblait défectueuse. Une équipe d’Energir a été appelée afin de couper l’alimentation en gaz naturel au bâtiment.

Bill Noonan, relationniste pour le Service de protection contre les incendies de la Ville de Québec précise qu’aucun élève ne se trouvait dans le bâtiment au moment où l’incendie a éclaté. Il souligne que l’incendie a éclaté dans une portion arrière du bâtiment. Les pompiers ont dû ouvrir quelques murs afin de s’assurer que les flammes ne couvaient pas. La première unité sur les lieux a confirmé qu’un incendie était éclaté sur un équipement de construction (remorque pour bouillir du goudron) derrière l’immeuble avec propagation au mur et à une portion du plafond de la cafétéria. Une aire commune se trouve aussi à proximité.

La majorité des dommages ont eu lieu sur une portion de mur et du plafond de la cafétéria. De plus, il y a eu de légers dommages à une section de casiers.

Selon l’enquête du Commissariat aux incendies, le feu serait d’origine accidentelle.

Le relationniste du SPCIQ, Bill Noonan. /Photo Métro Média – Alain Couillard

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *