Actualités
07:03 24 novembre 2020 | mise à jour le: 20 novembre 2020 à 17:16 temps de lecture: 4 minutes

Présence de plomb: plusieurs points d’eau problématiques aux Découvreurs

Présence de plomb: plusieurs points d’eau problématiques aux Découvreurs
Photo: /Métro Média – ArchivesLes tests de présence de plomb révèlent 145 abreuvoirs et éviers non conformes dans les écoles primaires du CSSD.

SANTÉ. Au-delà d’une centaine de points d’eau présentent des problèmes de qualité plus ou moins importants dans les écoles primaires du territoire. C’est ce qui ressort de l’analyse de la concentration de plomb effectuée par le Centre de services scolaire des Découvreurs (CSSD).

Une douzaine de points d’eau, principalement des éviers, nécessitent de faire couler l’eau plus de 5 minutes. /Photo gracieuseté – CSSD

Cette opération a été réalisée à la demande du ministère de l’Éducation du Québec. Elle visait à obtenir un portrait global de la situation, afin d’apporter les correctifs requis pour s’ajuster à la nouvelle norme de Santé Canada. Celle-ci établit désormais à 5 microgrammes de plomb par litre la limite à ne pas dépasser.

L’équipe du Service des ressources matérielles a donc pris des échantillons d’eau dans les 26 établissements primaires. Un total de 145 abreuvoirs et éviers sur les 875 testés se sont révélés hors norme. De ce nombre, 133 nécessitent de faire couler l’eau plus de 1 minute avant consommation, tandis que 12 requièrent un délai supérieur à 5 minutes. Aspect préoccupant, sept d’entre eux se trouvent à l’école spécialisée Madeleine-Bergeron. De plus, les pires résultats (10 à 15mcg) y sont observés dans les éviers de… l’infirmerie et la pharmacie.

À la CSSD, on soutient que la procédure ministérielle pour la mise en place des mesures correctives, qu’elles soient temporaires ou définitives, a été suivie pour les points d’eau dépassant la norme. Ainsi, en attendant d’éventuelles rénovations des installations problématiques, des affichettes ont été accolées bien en vue. Celles-ci suggèrent de faire couler l’eau pour la durée du délai prescrit ou de ne pas s’y abreuver.

«Tout a été mis en place pour assurer un environnement sain pour les élèves et le personnel. Nous avons apposé des affiches comportant des consignes à chaque point d’eau, dont certains ont été mis hors service. Lorsque requis, les usagers doivent laisser couler l’eau durant le temps indiqué sur l’affichette avant de la consommer. De plus, les lavabos des toilettes et des vestiaires sont réservés au lavage des mains», spécifie Christian Pleau, directeur général du CSSD.

Dans quelques rares cas, les abreuvoirs sont mis hors service. /Photo gracieuseté – CSSD

Parents avisés

Autant le personnel, les élèves du niveau primaire et leurs parents ont été informés des résultats des analyses. Ces derniers ont reçu une lettre expliquant la situation et détaillant les mesures prises ou envisagées. En complément, ils ont accès à un lien Internet menant vers un tableau présentant les résultats des tests pour l’ensemble des écoles primaires. En cliquant sur le nom de l’école voulu, il est possible de connaître les niveaux atteints pour chacun des points d’eau de l’établissement.

«Parallèlement, le travail se poursuit pour connaître la source des problèmes associés aux points d’eau non conformes. Des correctifs pourraient être apportés en remplaçant des fontaines d’eau, des robinets ainsi que des tuyaux. Il est aussi possible de recourir à des filtres spécialisés ou en effectuant des modifications en lien avec le raccord à la canalisation», ajoute Marc Lalancette, conseiller en communication au CSSD.

La prochaine étape consistera en l’analyse des points d’eau des écoles secondaires, des centres de formation et du centre administratif. Les résultats doivent être rendus publics au plus tard le 1er mars 2021. D’ici cette date, les correctifs à apporter dans les écoles primaires devront être définis et amorcés. Les parents seront tenus au courant des résultats des analyses à venir autant que de la suite des interventions.

Résultats des tests de présence de plomb dans les écoles primaires

  • 875 points d’eau testés
  • 730 conformes (eau potable)
  • 133 non conformes (couler 1 min)
  • 12 non conformes (couler 5 min)
La prochaine étape consistera en l’analyse des points d’eau des écoles secondaires, des centres de formation et du centre administratif. /Photo 123 RF

Québec Hebdo

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *