Actualités
09:11 13 novembre 2020 | mise à jour le: 19 novembre 2020 à 15:13 temps de lecture: 3 minutes

BAPE sur le tramway: espoir et soulagement sur Pie-XII

BAPE sur le tramway: espoir et soulagement sur Pie-XII
Photo: Métro Média – ArchivesLe rapport du BAPE ravive les espoirs des voisins de l’emprise d’Hydro-Québec sur Pie-XII de ne pas voir passer le tramway dans leur cour.

TRANSPORT. Les résidents du boulevard Pie-XII accueillent avec enthousiasme le rapport du BAPE défavorable au projet de tramway dans sa formule actuelle. Ils apprécient tout particulièrement entendre les élus du gouvernement caquiste suggérer d’écourter le tracé vers l’ouest, pour mieux desservir d’autres secteurs. Cela pourrait éviter que la rame passe sur l’emprise d’Hydro-Québec derrière chez eux.

Ça fait deux ans que le porte-parole des opposants à cette éventualité s’évertue à plaider la perte de qualité de vie et de valeur pour les propriétés du secteur. Denis Lemay trouve particulièrement rassurant de constater que les commissaires approuvent les avis d’experts. Durant les audiences publiques, ils ont été quelques-uns à questionner le prolongement vers le secteur Chaudière. L’endroit encore en friche est jugé sans grand potentiel pour le tramway à court et moyen terme.

«Depuis le début, je déplore le manque de planification et d’acceptabilité sociale de cet important projet. Maintenant, il est encourageant d’entendre les ministres François Bonnardel (Transports), Geneviève Guilbault (Capitale) et même le premier ministre Legault suggérer de revoir le projet. Ils affirment qu’il n’y aura pas d’approbation si certains pôles comme Lebourgneuf et D’Estimauville ainsi que la banlieue ne sont pas mieux desservis par le futur réseau structurant», souligne M. Lemay.

Douze des 18 forages réalisés dans l’emprise d’Hydro-Québec présentent des concentrations en métaux dépassant les normes.

Sols contaminés

Un autre aspect qui inquiètent les propriétaires à proximité de l’emprise d’Hydro-Québec est la contamination du terrain sous les fils électriques à haute tension. Le principal intéressé a obtenu une copie d’une étude de caractérisation environnementale des sols entre le chemin des Quatre-Bourgeois et le boulevard du Versant-Nord. Il ressort des forages réalisés récemment par le Bureau de projet sur le tramway que le sous-sol contient des particules de manganèse à un niveau toxique pour la santé.

«On nous assure que le creusage pour l’installation de la dalle de béton nécessaire au passage de la rame se fera dans les règles de l’art. Néanmoins, le brassage du sol constitue un risque, car ce type de résidus présente un danger d’exposition par inhalation de poussières. Donc, si le tracé est dévié ou écourté, pour nous c’est un autre problème potentiel d’évité, comme le bruit et le dérangement des va-et-vient constants», allègue M. Lemay. Il précise que l’information n’a pas pu être transmise au BAPE, car elle a été obtenue après la fin des audiences.

Bref, lui et les dizaines de voisins sont contents du revirement de situation dans le dossier du tramway. «Il y a de l’espoir, même si rien n’est scellé. On va suivre avec intérêts les développements du projet en vue de mieux répondre aux besoins de mobilité durable de l’ensemble de la région», conclut le résident toujours préoccupé.

Risque de cancer

Santé Canada avise que les particules de manganèse peuvent être cancérigènes lorsque respirées en quantité supérieure aux normes.

Québec Hebdo

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *