Communaute
08:16 13 novembre 2020 | mise à jour le: 11 novembre 2020 à 11:53 temps de lecture: 2 minutes

Reboisement en bordure de la rivière du Cap-Rouge

Reboisement en bordure de la rivière du Cap-Rouge
Photo: gracieusetéLe projet de la rivière du Cap-Rouge a pu se concrétiser grâce à une dizaine de jeunes mobilisés par le Carrefour Jeunesse Emploi de Sainte-Foy.

CORVÉE. Récemment, le parc linéaire de la rivière du Cap Rouge a vu ses abords enjolivés par la plantation de 500 arbres. L’initiative résulte d’une collaboration entre le Conseil de bassin de la rivière du Cap-Rouge (CBRCR), la Ville de Québec et Arbre-Évolution. Soutenu par le Mouvement Desjardins et Croesus, l’organisme a fourni un financement de 4000$ via son Programme de reboisement social.

La candidature du CBRCR a été retenue afin de reboiser un secteur à proximité du cours d’eau et des sentiers qui le bordent. Arbre-Évolution a soutenu un projet similaire, l’an dernier, près de la rivière Beauport. Son objectif consiste à combler des besoins socio-environnementaux, afin d’assurer des plantations pérennes.

Séquestration et prévention

«Nous opérons un service de séquestration de GES pour des organisations diverses. Notre modèle mise sur l’appropriation des projets de reboisement par le milieu. C’est donc très important pour nous que les plantations répondent à de réels besoins communautaires», affirme Simon Côté, coordonnateur d’Arbre-Évolution.

Outre l’impact positif au niveau de l’indice de canopée urbaine, les centaines d’arbres mis en terre serviront à prévenir l’expansion d’espèces exotiques envahissantes. Cela permettra aussi de limiter l’intensité des traitements nécessaires pour les contenir.

Québec Hebdo

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *