Économie
07:26 29 novembre 2020 | mise à jour le: 2 décembre 2020 à 17:33 temps de lecture: 2 minutes

Investissement dans l’amélioration technologique chez Préverco

Investissement dans l’amélioration technologique chez Préverco
Photo: gracieusetéL’investissement permettra à Préverco de préserver sa place dans le marché concurrentiel du plancher de bois et d’ingénierie.

AFFAIRES. Principal fabricant de planchers de bois d’ingénierie au Québec, Préverco profitera d’une injection de 7M$. L’investissement conjoint du Fonds de solidarité FTQ et des Fonds régionaux de solidarité FTQ Québec va permettre à l’entreprise de Saint-Augustin de miser davantage sur l’automatisation.

Fondée en 1988, Préverco a su tirer son épingle du jeu dans le contexte de la crise de la Covid-19 grâce à des investissements technologiques majeurs. Cette volonté s’est concrétisée, au cours des deux dernières années, dans ses équipements et ses usines de Saint-Augustin-de-Desmaures, Daveluyville et Boisbriand.

Afin d’améliorer ses processus d’automatisation, l’entreprise familiale québécoise a notamment fait l’acquisition de nouveaux robots à la fine pointe de la technologie. Ces innovations permettent à Préverco de se démarquer et de multiplier les projets à succès, tant au Québec que sur le marché international.

Soutien et prospérité

Pour le bras financier syndical de la Fédération des travailleurs du Québec, ce partenariat permet d’augmenter sa présence dans le secteur du bois de plancher. C’est aussi une contribution au développement des entreprises qui jouent un rôle de premier plan dans la prospérité des régions de l’ensemble de la province.

«Ce soutien exceptionnel nous permettra de poursuivre notre croissance, de continuer à investir du point de vue technologique et d’assurer la pérennité de centaines d’emplois de qualité au Québec», déclare Jean-François Duchesne, p.-d.g. de Préverco.

«La transition technologique permet aux manufacturiers québécois de mieux faire face à la concurrence mondiale. En innovant sur le plan technologique, les entreprises d’ici sont mieux équipées pour pallier efficacement la pénurie de main-d’œuvre spécialisée», soulignent ensemble Frédéric Bernard, v-p régional des Fonds FTQ, et Julie Morand, v-p investissements au Fonds de solidarité FTQ.

Québec Hebdo

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *