Actualités
13:04 29 octobre 2020 | mise à jour le: 29 octobre 2020 à 16:34 temps de lecture: 4 minutes

Milieu de vie axé sur le transport en commun dans le secteur Chaudière

Milieu de vie axé sur le transport en commun dans le secteur Chaudière
Photo: esquisse gracieuseté - Ville de QuébecLe concept TOD prévoit axer le développement autour du futur tramway dans le secteur Chaudière à Cap-Rouge.

URBANISME. Dans le secteur Chaudière où tout est à faire, la Ville de Québec souhaite créer un milieu de vie dynamique de type TOD (Transit Oriented Development). L’idée réfère à un quartier en devenir entièrement pensé autour d’un réseau de transport en commun. Une ambition sur mesure aux abords du futur terminus Le Gendre et de la station Chaudière, à l’extrémité ouest du tracé du tramway.

L’intention se trouve au cœur de la Vision d’aménagement du secteur Chaudière, en cours d’élaboration. Sa version préliminaire a été présentée aux médias par le maire Régis Labeaume et la vice-présidente du comité exécutif responsable de l’aménagement du territoire Marie-Josée Savard. Le concept déjà implanté dans plusieurs grandes villes prévoit une concentration de logements, de services, de commerces, de bureaux et de places publiques, tous accessibles en transport actif ou en commun.

Ce territoire encore vierge est appelé à se développer rapidement depuis l’arrivée de grandes bannières, dont Ikea. La Ville souhaite y encadrer la construction d’habitations, de commerces et d’entreprises de haute technologie, en plus de conserver des milieux naturels et améliorer les déplacements actifs vers les quartiers voisins. C’est dans cette optique que s’inscrit le projet du prolongement de la rue Mendel vers le boulevard du Versant-Nord, afin de donner un accès direct au Plateau de Sainte-Foy.

«Entre 2021 et 2031, le nombre de logements à bâtir pour répondre à l’arrivée des nouveaux ménages à Québec est estimé à 11 850. Or, en considérant les lotissements autorisés, la construction sur les terrains vacants et l’insertion de logements dans les quartiers existants, le potentiel se limite à 8510 logements. L’ajout de 4210 habitations additionnelles dans le secteur Chaudière permettra de combler le manque à gagner au cours des 10 prochaines années», spécifie M. Labeaume.

Répartition des secteurs de développement dans la version préliminaire de la Vision d’aménagement du secteur Chaudière.

Le maire ne craint pas vraiment pour la circulation dans le secteur avec l’amélioration récente du transit vers l’autoroute 40 et la future montée Mendel. «Le concept TOD s’oriente justement sur le transport actif et en commun, ainsi que les commerces de proximité. C’est un nouveau mode de vie qu’on orchestre pour ce secteur-là. On ne s’attend pas à ce que les occupants privilégient l’automobile», renchérit-il.

Consultation et orientations

Après avoir présenté ses intentions pour le secteur Chaudière au printemps, la Ville a mené une première consultation publique l’été dernier. Cette démarche à laquelle ont participé quelque 435 intervenants et résidents a fait ressortir l’intérêt général pour la préservation des espaces naturels, les transports actifs (vélo et marche), la mixité sociale et la gradation de la hauteur des bâtiments autour de la station de tramway.

Une autre consultation sera réalisée cet automne, avant l’élaboration de la vision finale. «J’invite les citoyens intéressés par l’avenir du secteur Chaudière à partager leurs opinions sur le concept d’aménagement proposé. Comme lors de la première phase, les commentaires recueillis serviront à déterminer les éléments à prioriser. Cela permettra de bonifier notre réflexion et nos orientations finales», précise Mme Savard.

Parmi les aspects retenus qui guideront l’aménagement du secteur, on retrouve 16 éléments centraux. Il est notamment question de créer des milieux de vie diversifiés autour de noyaux commerciaux et d’emplois. On souhaite également une intégration harmonieuse des divers types de constructions et des projets innovants. Aussi, on veut privilégier la création d’un milieu à l’échelle humaine, en mettant de l’avant les principes de développement durable. Enfin, on s’attend à la création d’un réseau d’espaces publics favorisant la conservation de certains milieux naturels et hydriques d’intérêt.

Prochaines étapes

  • Séance d’information en ligne (Zoom) le jeudi 19 novembre à 19h.
  • Consultation écrite (commentaires et mémoires) jusqu’au 8 janvier prochain.
  • Version finale de la Vision d’aménagement du secteur Chaudière à l’hiver 2021.

Détails et opposition

Appliqué dans plusieurs grandes villes, cette image montre la version TOD mise de l’avant du côté de Buffalo.

Québec Hebdo

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *