Actualités
07:52 13 octobre 2020 | mise à jour le: 13 octobre 2020 à 10:10 temps de lecture: 4 minutes

Mobilisation pour faire valoir l’intérêt du boisé Neilson

Mobilisation pour faire valoir l’intérêt du boisé Neilson
Photo: Métro Média – François CattapanLa construction d’un édifice résidentiel (Le Neiva), angle des artères Neilson et Valentin, a semé l’inquiétude quant à l’avenir du boisé voisin.

ENVIRONNEMENT. Craignant pour la pérennité d’un espace vert de grande valeur à Sainte-Foy, des citoyens se regroupent et fondent le comité des Amis du boisé Neilson. La mobilisation s’active et prend de l’ampleur, même si la Ville se veut rassurante à savoir qu’aucun projet de développement n’est envisagé à court terme.

La construction récente d’un immeuble résidentiel à l’angle du boulevard Neilson et de la rue du Valentin a semé l’inquiétude. Des voisins préoccupés par l’avenir de leur milieu de vie ont senti le besoin de réactiver un regroupement qui avait manifesté des craintes déjà en 2014. En plus d’organiser des activités de sensibilisation et de nettoyage, ils font connaître la valeur du boisé par des capsules vidéo et des interventions sur les réseaux sociaux.

«D’une poignée au début, le nombre de membres actifs a grimpé à plus de 55 en quelques semaines. Par ailleurs, notre pétition en ligne reçoit l’appui de plus de 1500 citoyens, alors que sa version papier compte 3300 signataires. Bien que les propos des élus municipaux se veuillent rassurants, la mobilisation doit se poursuivre. Nos actions tiendront compte des occasions qui nous seront offertes d’exprimer nos préoccupations et de faire valoir notre projet de parc national urbain», précise Daniel Desroches, porte-parole des Amis du boisé Neilson.

Un plan de lotissement municipal datant de 2017 illustre du potentiel de développement sur 60% de la superficie du boisé.

Cette idée s’appuie sur la volonté manifestée par l’administration municipale d’accroître l’indice de canopée (verdure) sur son territoire. Elle est également motivée par le fait que le boisé Neilson a été retiré du Répertoire des milieux naturels d’intérêt au tournant de 2010. Depuis, les résidents du secteur sont aux aguets, surtout en raison d’un plan de lotissement de la Ville, permettant l’érection de 1000 logements sur 60% de la superficie.

Rien à l’horizon

Dans une volonté de calmer les inquiétudes, la conseillère du district Pointe de Sainte-Foy, Anne Corriveau, et la responsable des dossiers en Environnement à Québec, Suzanne Verreault, ont rencontré le comité citoyen. Les élues ont réitéré qu’il n’y avait aucun projet annoncé à cet endroit et aucune démarche de projet dans le boisé. Il faut savoir que les terrains sont détenus par cinq propriétaires, dont la Ville.

Selon Mme Corriveau, il est prématuré de présumer de l’intention de développer ce secteur, où se trouvent à proximité les boisés des Compagnons et Marly. D’autant plus qu’elle estime que les intéressés auront plusieurs occasions de faire valoir leur point de vue. «C’est notamment le cas, souligne-t-elle, de la mise à jour prochaine du Répertoire des milieux naturels d’intérêt par la Ville. À ce moment, les gens pourront déposer un mémoire et promouvoir les attraits du boisé Neilson.»

Il y a également le ministère de l’Environnement du Québec qui veut réviser son Répertoire des milieux humides et hydriques. Cette démarche mènera ensuite à l’élaboration du plan d’action régional, pour lequel des consultations publiques devront être tenues. Les Amis du boisé Neilson espèrent aboutir à une nouvelle caractérisation de l’espace vert qu’ils souhaitent conserver. À terme, d’autres secteurs en requalification pourraient être priorisés pour du développement éventuel.

«Nous abordons le dossier dans un esprit constructif, afin de préserver la valeur de cet écosystème forestier exceptionnel en milieu urbain. La densification vise justement à sauvegarder les espaces verts, autrement c’est un non-sens.» – Daniel Desroches, porte-parole des Amis du boisé Neilson

Appréciation des lieux

Dans une vidéo de sensibilisation aux attraits du boisé Neilson, plusieurs personnalités expertes émettent leur appréciation des lieux. Mentionnons notamment les prises de position suivantes:

  • «Il s’agit d’un écosystème forestier de 25 hectares contenant une centaine d’espèces végétales et 90 espèces d’oiseaux. Un espace unique en pleine ville.» – Gaétan Paquet, ingénieur forestier retraité
  • «Cet espace vert doit être vu comme un poumon urbain qu’il serait insensé de sacrifier.» – Dre Julie Desmeules, médecin de famille
  • «Le boisé Neilson constitue un écosystème exceptionnel et diversifié, qui renferme plus que de la verdure.» – Thierry Lefèvre, physicien à l’Université Laval
Pareille pancarte de la Ville de Québec contribue à semer la confusion sur l’avenir du boisé Neilson.

Québec Hebdo

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *