Actualités
07:19 7 octobre 2020 | mise à jour le: 7 octobre 2020 à 09:09 temps de lecture: 2 minutes

Bruit intense inévitable durant les rénos de l’usine de traitement d’eau

Bruit intense inévitable durant les rénos de l’usine de traitement d’eau
Photo: Métro Média – François CattapanLa Ville prend des mesures d’atténuation pour réduire le bruit lors de la mise aux normes de l’usine de traitement d’eau de Sainte-Foy.

MUNICIPAL. En mode télétravail, les attentes des citoyens changent et leur tolérance aux distractions aussi. Certains ont besoin de davantage de quiétude pour exécuter leur boulot. Or, certains chantiers exécutés de jour ne peuvent se dérouler en mode silence. C’est le cas des rénovations effectuées à l’usine de traitement d’eau de Sainte-Foy.

Une résidente contrainte de travailler à domicile a récemment déploré le «bruit ahurissant que nous devons endurer périodiquement de 7h à 17h, pendant plusieurs jours d’affilés». Elle estime que cela dépasse de beaucoup les normes et qu’il y a sûrement moyen de mettre à niveau cette infrastructure municipale de façon respectueuse.

Du côté de la Ville de Québec, on précise que la phase actuelle des travaux nécessite le pompage du sable contenu dans les immenses filtres. Servant au processus de production de l’eau potable, ceux-ci doivent être remplacés. Cette intervention incontournable produit du bruit, car le matériel est extirpé par des camions aspirateurs.

Mesures d’atténuation

«Nous sommes conscients des inconvénients liés à ces travaux et mettons tout en œuvre pour les estomper. Notamment, pour les travaux à venir cet automne, les camions seront installés à l’extrémité ouest de l’usine, de façon à ce que les murs agissent comme coupe-son. Comme autre mesure d’atténuation, l’horaire de travail sera modifié afin que les travaux se terminent plus tôt en après-midi», explique la conseillère en communication Wendy Whittom.

Entre temps, la Ville dit demeurer à l’écoute des citoyens à proximité, qui ont été nombreux à se plaindre. Mme Whittom précise que trois autres épisodes de pompage seront effectués d’ici la fin octobre. Chacun d’eux aura une durée variable de trois à quatre jours. «Il n’est pas possible de s’avancer sur les dates exactes. Ce sont les seuls travaux bruyants à être réalisés à l’usine. Une fois ceux-ci terminés, il en sera de même pour le bruit», termine-t-elle sur une note rassurante.

Une fois terminé le pompage du sable dans les immenses filtres, il devrait en être ainsi du vacarme dénoncé dans le voisinage.

Québec Hebdo

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *