Économie
07:21 16 septembre 2020 | mise à jour le: 13 septembre 2020 à 13:30 temps de lecture: 5 minutes

Animora: la science au service des animaux

Animora: la science au service des animaux
Après plus d’un an de développement et de perfectionnement, les cofondateurs Andrée-Ann Adam et Jean-Philippe Côté s’investissent à temps plein dans leur entreprise. (Photo gracieuseté)

AFFAIRES. Soucieux pour la santé et le bien-être des animaux domestiques, un couple de passionnés a uni ses connaissances et ses efforts pour mettre au point un gel dentaire novateur. Leur entreprise émergente Animora propose un produit à base d’ingrédients naturels pour combattre l’inflammation des gencives qui affecte la majorité des chats et des chiens à l’âge adulte.

La compagnie installée à Cap-Rouge a été fondée en 2018 par Andrée-Ann Adam et Jean-Philippe Côté. Leur cheminement était tout tracé d’avance. Elle, amoureuse des animaux depuis l’enfance et successivement maîtresse de chats, chiens, lapins, perruches et autres. Lui, amant de la nature élevé sur une ferme laitière. Le déclic s’est opéré lors de leurs études respectives à l’Université Laval.

«Plus précisément, c’est arrivé dans le cadre de recherches en médecine dentaire pour mon bac en microbiologie. C’était particulier parce que d’habitude, on fait du laboratoire sur les animaux pour développer des produits pour les humains. Là, c’était le processus inverse», relate Andrée-Ann. Elle découvre alors les bienfaits des molécules naturelles sur la santé buccodentaire. La transposition de ce savoir au profit des animaux a permis de développer le gel dentaire, composé d’extraits concentrés de canneberges, qui fait la renommée d’Animora.

Le gel dentaire Animora est conçu à base d’ingrédients naturels et d’extraits de canneberges, réputées pour leurs propriétés antibactériennes et anti-inflammatoires. (Photo gracieuseté)

Avant d’aboutir au produit final, il aura fallu plus d’une année de développement et de perfectionnement. Notamment grâce à l’intervention des connaissances en biochimie et en pharmacie de Jean-Philippe. «Il aura permis de bonifier le gel en le rendant plus visqueux et collant. C’est ce qui fait qu’il s’applique plus facilement. On peut donc éviter le brossage des dents difficile chez plusieurs animaux. Une simple application avec le doigt ou même directement dans la nourriture fait l’affaire. C’est notre atout distinctif», explique la présidente et cofondatrice de l’entreprise.

Et pourquoi la canneberge? Simplement parce qu’Andrée-Ann a constaté que les molécules de ce petit fruit présentaient l’avantage d’empêcher les bactéries de s’attacher aux tissus buccaux. Un autre attrait réside dans ses propriétés anti-inflammatoires. Les bénéfices sont donc nombreux pour les animaux ayant des problèmes de tartre, puisque non traités ou atténués ceux-ci peuvent dégénérer en dysfonctions cardiaques ou rénales.

Financé par le mérite

Après tout juste un an, le gel dentaire Animora est devenu un incontournable pour l’hygiène buccodentaire de nombreux chats et chiens. Ce succès a d’ailleurs été souligné à maintes reprises par des organismes de soutien au développement entrepreneurial et dans le cadre de concours d’excellence. Le plus récent est un Prix Entrepreneur agent de changement de Mitacs, un organisme national dédié à la promotion de l’innovation. Il favorise la croissance en relevant des défis d’affaires par la recherche.

Cette distinction a été précédée de plusieurs autres mérites, dont les succès à Ose Entreprendre et Force Avenir, ainsi qu’une Bourse d’honneur de la Fondation de l’entrepreneurship et une Bourse de mentorat Rodrigue-Julien décernée par l’Université Laval. S’ajoute un passage remarqué à l’émission <@Ri>Les Dragons<@$p> à l’été 2019, durant laquelle les cofondateurs ont reçu trois offres d’investissement.

«Ç’a été un tremplin important pour la notoriété et la visibilité de notre produit. Avec les bourses accumulées, ça nous a permis de faire croître notre entreprise sans devoir emprunter et s’endetter. Aujourd’hui, notre gel dentaire est distribué dans plus de 400 points de vente au Québec, dont des boutiques spécialisées et des vétérinaires. Au début de 2021, on prévoit se déployer à la grandeur du Canada», indique la chef d’entreprise qui travaille désormais à temps plein à son projet avec son conjoint. Et dans un proche avenir, la petite équipe de quatre employés s’attend à devoir embaucher.

«La maladie parodontale chez les animaux a longtemps été considérée comme une maladie bactérienne. Nous savons aujourd’hui qu’il s’agit d’une maladie inflammatoire causée par les bactéries qui se trouvent dans la plaque. Notre produit cible la source du problème.» – Andrée-Ann Adam, présidente et cofondatrice d’Animora

Pour plus d’information: animora.ca.

L’entreprise fondée à Cap-Rouge en 2018 a remporté plusieurs bourses et prix pour son innovation entrepreneuriale et sa mise en marché. (Photo gracieuseté)

Québec Hebdo

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *