Économie
17:12 10 septembre 2020 | mise à jour le: 24 septembre 2020 à 10:29 temps de lecture: 2 minutes

Louis Garneau Sport obtient l’appui des créanciers

Louis Garneau Sport obtient l’appui des créanciers
Une fois approuvée par les tribunaux, la proposition acceptée par les créanciers permettre à Louis Garneau Sport d’élaborer un plan de restructuration avec ses nouveaux partenaires. (Photo Métro Média – Archives)

AFFAIRES. L’entreprise Louis Garneau Sport franchit une étape importante dans son plan de restructuration. Le manufacturier de produits cyclistes de Saint-Augustin est parvenu à faire accepter sa proposition par la majorité de ses créanciers.

Pour le président et fondateur Louis Garneau, le support obtenu au cours des derniers mois et la confiance manifestée envers la relance de l’entreprise sont très encourageants. Faisant une allusion à la compétition sportive, il y voit «une grosse victoire d’étape et cela regarde positivement pour la finale».

Le prochain grand rendez-vous aura lieu le jeudi 17 septembre. C’est à ce moment que la demande d’approbation des propositions aux créanciers sera présentée à la Cour. Suivra ensuite le versement des sommes au syndic dans un délai de 60 jours de l’acceptation du tribunal. Ce délai sera, par ailleurs, requis pour finaliser le financement requis pour assurer la relance de Louis Garneau Sport.

L’espoir est permis pour l’homme d’affaires Louis Garneau, qui doit ficeler le financement de la relance avec ses nouveaux partenaires. (Photo Métro Média – Archives)

«Actuellement, nous ne pouvons fournir plus d’information sur les partenaires financiers qui se joindront à l’entreprise. L’annonce sera faite dès que toutes les discussions et négociations seront complétées», précise le communiqué émis par le syndic Raymond Chabot.

Protection ultime

Rappelons que l’entreprise augustinoise s’est retrouvée dans une situation précaire en début d’année, à la suite de problèmes financiers résultants de mauvaises créances. La compagnie avait dû se placer sous la protection de la Loi sur la faillite et l’insolvabilité en mars dernier. Six mois plus tard, Louis Garneau Sports et sa filiale Sugoi Global peuvent espérer poursuivre leurs opérations grâce à l’acceptation de leur proposition aux créanciers.

Québec Hebdo

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *