Actualités
14:37 9 septembre 2020 | mise à jour le: 9 septembre 2020 à 15:00 temps de lecture: 4 minutes

Centre des glaces: livraison retardée, budget maintenu

Centre des glaces: livraison retardée, budget maintenu
Le Centre des glaces de Québec accuse un retard de quatre mois dans ses échéanciers en raison de la Covid, sans subir de dépassement de coûts. (Photo Métro Média – François Cattapan)

CONSTRUCTION. Inévitablement, la pandémie a eu un impact sur le déroulement des travaux au Centre des glaces de Québec. Après l’arrêt du chantier pendant neuf semaines, il a fallu réorganiser le déroulement des choses en tenant compte des consignes sanitaires, notamment pour les tâches et le partage des outils. Résultat: les échéanciers sont affectés, mais pas le cadre financier.

L’information a été confirmée par le maire Régis Labeaume, mercredi, lors d’une visite médiatique du chantier adjacent au Centre sportif de Sainte-Foy. Avant même les questions des journalistes, il s’est empressé de préciser que «l’infrastructure sera réalisée sans dépassement de coûts. Le budget de 69M$ divisé en parts égales entre les trois paliers de gouvernement (municipal, provincial et fédéral) tient toujours la route».

Responsable des sports et loisirs au comité exécutif de la Ville, Steeve Verret concède que l’inauguration officielle se fera en février prochain plutôt qu’en novembre comme prévu initialement. «Toutefois, ajoute-t-il, ces quatre mois de retard ne changent rien à notre planification. Au lieu de prendre possession des lieux en cours d’année, il était déjà convenu de commencer les activités sportives en septembre 2021.»

Pour le maire de Québec, Régis Labeaume, les installations de calibre olympique corrigent un déséquilibre historique à l’égard de tout l’Est du pays. (Photo Métro Média – François Cattapan)

Pour Régis Labeaume, ce centre sportif de calibre international remplit deux objectifs. «D’abord, à mes yeux, il permet de corriger une injustice historique, car l’attrait du patinage de vitesse au Canada est né en grande partie à Québec avec Gaétan Boucher. Ensuite, cela évitera à l’avenir aux athlètes émergents dans cette discipline de tout l’est du pays de s’expatrier à Calgary. Ça vient rééquilibrer les choses.»

Bâti plus tard que souhaité par l’élite sportive, le Centre des glaces de Québec profite des dernières avancées technologiques en matière de réfrigération des surfaces de patinage. Son anneau principal de 400 mètres répond aux standards olympiques et doit accueillir de grandes compétitions. Déjà, le Championnat des maîtres de patinage longue piste est annoncé en 2022. «Par ailleurs, souligne M. Verret, la Ville prévoit y regrouper plusieurs activités de sports de glace, en plus réserver un accès aux familles.»

Spécificités du bâtiment

  • Accent mis sur la polyvalence avec un anneau principal, deux patinoires, 12 vestiaires et une piste de jogging intérieure.
  • Espace maximisé avec des estrades amovibles de 2500 places.
  • Hall d’entrée grandiose permettant la tenue de gala ou de réceptions corporatives.
  • Architecture misant sur le métal blanc et gris ainsi que le verre en référence à la glace, auxquels revêtements froids sera ajouté du bois pour apporter de la chaleur.
  • Cour intérieure aménagée avec verdure et potentiellement complétée par des foyers et écrans géants pour ajouter de l’ambiance lors de compétitions.

Ce qu’ils ont dit:

«Enfin, voilà un dossier qui se concrétise après l’avoir attendu pendant longtemps. En fait, ce centre sportif de haut niveau faisait partie de mes engagements électoraux lors de ma première campagne, il y a 13 ans. On tourne une page et on peut ouvrir un nouveau chapitre.» – Régis Labeaume, maire de Québec

«Ce chantier démontre le dynamisme de la région de Québec. Il s’inscrit dans l’intention du gouvernement du Québec de favoriser la relance économique par la réalisation de grandes infrastructures.» – Joëlle Boutin, députée de Jean-Talon

«Il s’agit du résultat d’une belle collaboration des différents niveaux de gouvernement pour faire avancer les grands dossiers. Ces installations de pointes vont contribuer au développement des athlètes de l’Est du pays.» – Pablo Rodriguez, leader du gouvernement fédéral à Ottawa

La cour intérieure pourra éventuellement être aménagée pour tenir des activités d’animation durant les compétitions internationales. (Photo Métro Média – François Cattapan)

Québec Hebdo

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *