Culture
07:02 8 septembre 2020 | mise à jour le: 8 septembre 2020 à 13:26 temps de lecture: 2 minutes

Les étudiants en histoire de l’art se dévoilent

Les étudiants en histoire de l’art se dévoilent
L’œuvre photographique «Autoportrait et miroir 2» de Laurence Dauphinais illustre la réflexion qui anime l’exposition. (Photo gracieuseté)

ARTS VISUELS. Contrecarrée par la pandémie, la 4e présentation annuelle des étudiants en histoire de l’art de l’Université Laval revient en force. Tenue sous le thème Éclipse: obscurcir, révéler, l’activité prend place jusqu’au 9 octobre à la salle d’exposition du pavillon Alphonse-Desjardins.

La reprise propose une nouvelle réflexion sur les actes de dissimuler et de dévoiler comme étant les deux faces d’une même médaille. Lorsqu’on choisit de montrer une chose, la décision inhérente d’en garder une autre dans l’ombre opère

«L’éclipse, phénomène actif et éphémère, sert de métaphore pour illustrer la tension qui réside dans les actes de camoufler et de faire apparaître. Ce jeu de dissimulation suppose un instant de dévoilement où, tout comme l’éclipse qui se dissipe, ce qui est tenu obscurci finit par se révéler», exprime le comité organisateur.

Cette dynamique profondément humaine, à la fois universelle et actuelle, peut être réfléchie en trois axes. Ceux-ci se croisent et se ramifient sous l’angle individuel, ou sociétal, sinon directement dans l’œuvre d’art qui contient ce jeu de tension.

Les 13 artistes exposés sont: Victor Bégin, Mathilde Bois, Gabrielle Brochu, Xavier Charbonneau-Gravel, Laurence Dauphinais, Isabelle Desroches, David Féraud (NnRK), Christyna Fortin, Philippe Gagnon, Josie-Anne Lemieux, François Mathieu, Jade Mitchem et Ézéchiël Nadeau.

Québec Hebdo

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *