Actualités
07:11 26 août 2020 | mise à jour le: 25 août 2020 à 16:24 temps de lecture: 3 minutes

Deux premiers prétendants à la mairie de L’Ancienne-Lorette

Deux premiers prétendants à la mairie de L’Ancienne-Lorette
Le nouveau locataire de l'hôtel de ville de L'Ancienne-Lorette sera connu lors du scrutin partiel du dimanche 4 octobre. (Photo Métro Média – Archives)

MUNICIPAL. Des candidats potentiels à l’élection partielle à la mairie de L’Ancienne-Lorette commencent à se manifester. Déjà, deux noms circulent à l’extérieur de l’hôtel de ville, sans compter les élus possiblement intéressés.

Ginette Nadeau est la première candidate à confirmer son intérêt pour le poste à la mairie de L’Ancienne-Lorette. (Photo gracieuseté)

Ginette Nadeau, notaire

La première à avoir informé les médias de son intention est Ginette Nadeau. La notaire d’expérience propose une gestion harmonieuse, intègre et respectueuse de la ville qu’elle habite. «Je connais très bien le milieu municipal. La rigueur et l’éthique sont des valeurs qui m’ont toujours animée dans ma vie professionnelle et je compte bien les mettre à profit comme mairesse», déclare-t-elle.

Voulant apporter un souffle nouveau, Mme Nadeau souhaite redorer l’image de la municipalité égratignée sur la place publique ces derniers temps. Sa priorité sera de collaborer avec l’équipe, pour assurer de saines relations entre l’administration et les citoyens. Elle veut également s’attaquer aux enjeux concernant l’intégrité du territoire, la rivière Lorette et l’agglomération de Québec.

Guillaume Paradis fera connaître sa décision prochainement. (Photo gracieuseté)

Guillaume Paradis, MTQ

Pour sa part, Guillaume Paradis a fait part de sa réflexion en cours sur son compte Twitter. S’il décide de plonger, il sera intéressant de voir la position que prendra l’actuel porte-parole du ministère des Transports du Québec sur le dossier du prolongement de l’autoroute 40 à travers L’Ancienne-Lorette.

Le résident de l’endroit a mentionné qu’il s’accorde encore un moment de réflexion avant de faire connaître sa décision. «Je connais les raisons qui m’amèneraient à me présenter à la mairie de L’Ancienne-Lorette. Mais, je dois aussi prendre en compte l’intérêt de mes enfants Maxence, Jasmine et Arnaud», a-t-il tweeté.

Élection le 4 octobre

Précisons que la ministre des Affaires municipales a décrété la tenue d’élections partielles, le dimanche 4 octobre prochain, pour toutes les villes où des postes sont à pourvoir. Rappelons que la chaise de maire est libre à L’Ancienne-Lorette à la suite du décès subit d’Émile Loranger, le 2 avril dernier. L’homme de 73 ans occupait la fonction sans interruption depuis 1983.

Lire également le texte sur la tentative avortée de reporter les élections partielles par souci d’économie.

Québec Hebdo

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *