Actualités
07:46 20 août 2020 | mise à jour le: 18 août 2020 à 17:01 temps de lecture: 3 minutes

Tiraillement sur fond d’aide au hockey mineur à Saint-Augustin

Tiraillement sur fond d’aide au hockey mineur à Saint-Augustin
L’Association du hockey mineur de Saint-Augustin et Cap-Rouge a été la première à lever la main pour obtenir de l’aide et éponger son déficit. (Photo Métro Média – Archives)

MUNICIPAL. Une récente assemblée extraordinaire du conseil a soulevé les passions des élus à Saint-Augustin. S’annonçant expéditive, la rencontre s’est prolongée à la faveur d’un débat au sujet de la pertinence de soutenir le hockey mineur.

Tout a débuté par la présentation d’une résolution proposant d’accorder une aide financière d’urgence à l’Association du hockey mineur de Saint-Augustin et Cap-Rouge. La demande vise notamment à payer une part du déficit accumulé en raison de l’arrêt des activités provoqué par la pandémie. Il est également prévu un gel des tarifs d’inscription pour l’année 2020-21.

L’appui devait aussi être conditionnel au respect de plusieurs conditions et règles sanitaires émises par Hockey Québec. Finalement, la résolution a été adoptée à la majorité de cinq contre un, mais non sans soulever quelques vagues. Le conseiller Marcel Desroches a voté contre, tandis que la conseillère Annie Godbout était absente de l’assemblée extraordinaire.

Prônant la patience, M. Desroches trouve prématuré d’acquiescer à la demande de 14 000$. Surtout qu’il s’attend à ce que d’autres organismes viennent frapper à la porte de la Ville, dans la situation de crise actuelle. «Je suggère à mes collègues d’être prudents et de voir venir les choses, indique-t-il. Après avoir accordé 100% au hockey, il sera difficile de dire non à d’autres organismes ou de justifier de dire oui à 50% à un et à 25% à un autre.»

Davantage d’aide

De son côté, le conseiller Raynald Brulotte a accepté d’apporter son appui à la résolution, mais rappelle qu’il faudra aller plus loin dans l’aide aux contribuables en temps de pandémie. Il insiste sur la nécessité de revoir le cadre financier ébauché pour les prochaines années. Déjà, il voit d’un bon œil l’ouverture du maire Sylvain Juneau pour un gel de taxes pour les années à venir.

«J’estime néanmoins que les rentrées d’argent inespérées grâce à la vente de terrains dans le parc industriel devraient permettre de faire plus et de prévoir des baisses de taxes. Ça tombe bien, les frais pour le hockey mineur comme notre compte de taxes sont les plus élevés dans la région de Québec», souligne-t-il.

Des propos qui ont semblé indisposer le conseiller Jean Simard, qui ne voit pas de lien à faire entre le dossier du hockey mineur et le cadre financier de la Ville. À son avis, il ne faut pas céder à la tentation des baisses de taxes à tout prix, incluant celui de forcer des coupures de postes dans l’administration municipale. «Notre plan de match fonctionne très bien, note-t-il. Les gels de taxes vont permettre de rééquilibrer la facture foncière par rapport aux autres villes. On ne doit pas brûler les étapes, pour ensuite être contraint de baisser les services aux citoyens.»

La Ville s’attend à avoir encore d’autres demandes de la part des organismes culturels et sportifs. Il faudra y faire face avec la rentrée d’automne. Chaque année, elle verse pour 200 000$ d’aide afin d’assurer une vie communautaire active. Le conseiller Simard y voit une question de soutien et de respect à l’endroit des bénévoles et des parents du territoire.

En ces temps de crise, la Ville de Saint-Augustin s’attend à recevoir plusieurs demandes d’aide financière de ses organismes communautaires. (Photo gracieuseté)

Québec Hebdo

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *