Actualités
07:15 11 août 2020 | mise à jour le: 5 août 2020 à 17:21 temps de lecture: 3 minutes

Éclosion de Covid enrayée aux Jardins du Haut Saint-Laurent

Éclosion de Covid enrayée aux Jardins du Haut Saint-Laurent
Le CHSLD privé Les Jardins du Haut Saint-Laurent a mis 51 jours à se sortir d’impasse et à enrayer l’éclosion de Covid-19 en ses murs. (Photo gracieuseté)

SANTÉ. Principal foyer d’éclosion dans la région, le CHSLD Les Jardins du Haut Saint-Laurent a remporté sa longue et difficile lutte contre la Covid-19. La nouvelle vivement espérée depuis le début de la propagation du virus le 21 mai a été confirmée le 3 août par le CIUSSS de la Capitale.

Afin de ne pas crier victoire prématurément, l’organisme de santé publique a pris le temps nécessaire avant de l’annoncer. «Pour toute éclosion de maladies infectieuses, nous attendons toujours l’équivalent de deux périodes d’incubation après le début des symptômes du dernier cas. Dans le cas de la Covid-19, le temps maximum pour développer la maladie est estimé à 14 jours», précise Annie Ouellet, agente aux relations médias pour le CIUSSS de la Capitale.

Cela fait donc 28 jours qu’il n’y a pas eu de nouveau cas à l’intérieur des murs du CHSLD privé non conventionné de Saint-Augustin. Le milieu de soin a toutefois été durement éprouvé. Durant la cinquantaine de jours où le virus s’est propagé, entre le dernier tiers de mai et le premier tiers de juillet, 109 employés et 90 résidents ont reçu un test positif. On déplore chez ces derniers 41 décès.

Il s’agit du bilan le plus lourd dans l’ensemble de la région de Québec. Suivent dans l’ordre les CHSLD de l’Hôpital général et du Faubourg, ainsi que la résidence Auberge aux 3 Pignons avec respectivement 37, 13 et 5 pertes de vie. À eux quatre, ces principaux foyers d’éclosion cumulent la moitié (96) des 194 morts attribuables à la Covid.

Soulagement et visites

Au sein du personnel des Jardins du Haut Saint-Laurent, on confirme sous le couvert de l’anonymat un immense soulagement généralisé. Le retour des collègues guéris ou mis en quarantaine permet aussi de pallier le manque d’effectifs, temporairement comblé par le CIUSSS, et d’éviter l’épuisement des employés surtaxés.

La directrice générale de l’établissement, Nathalie Côté, était d’ailleurs trop accaparée, au dire de sa secrétaire, pour répondre aux demandes d’entrevue. Elle consacre d’abord son énergie à la réorganisation des ressources internes, ainsi qu’à la reprise des visites de parents auprès des bénéficiaires. Le tout se fait sous supervision et dans le respect des plus strictes consignes sanitaires. Un retour en arrière n’est pas souhaitable.

Portrait de la Covid-19 sur le territoire

  • Sainte-Foy–Sillery: 242 cas positifs vs 220 cas rétablis
  • Laurentien: 216 cas positifs vs 168 cas rétablis
  • Portneuf: 68 cas positifs vs 66 cas rétablis
La situation revient graduellement à la normal dans le milieu de soin comptant 256 unités, sur la rue Saint-Félix à Saint-Augustin. (Photo gracieuseté)

Québec Hebdo

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *