Actualités
08:15 16 juillet 2020 | mise à jour le: 8 juillet 2020 à 09:59 temps de lecture: 3 minutes

Des arbres marqués pour être protégés et non coupés

Des arbres marqués pour être protégés et non coupés
Même si elle sera rasée et remplacée, la propriété du 3627 chemin Saint-Louis conservera son couvert boisé mature en devanture, composé de chênes, pins blancs, épinettes, érables et frênes. (Photo Métro Média – François Cattapan)

CONSTRUCTION. Échaudés par les projets successifs de densification urbaine sur une portion du chemin Saint-Louis aux limites de Cap-Rouge, des citoyens s’inquiètent à chaque nouvelle vente de maison. Or, un récent cas pourrait s’avérer davantage un exemple à suivre plutôt qu’à déplorer.

Dernièrement, des voisins ont fait part de leurs craintes à la vue de rubans rouges entourant le tronc de plusieurs arbres matures devant la propriété située au 3627 du chemin Saint-Louis. La résidence inoccupée a trouvé preneur l’automne dernier, dans le cadre d’une transaction concrétisée par le courtier immobilier François Leroux, de Via Capitale Sélect.

Interrogé sur les intentions de l’acquéreur, M. Leroux assure qu’il n’est pas prévu de raser la canopée en devanture de la demeure. «En fait, c’est tout le contraire, précise-t-il. Les arbres ont été marqués, car nous souhaitons les préserver. Le but consiste à tout faire ce qui est possible pour les protéger le maximum. Tant au niveau de la conception que de l’implantation. Le futur bâtiment a même été inversé à cette fin.»

Il est donc prévu de démolir la maison érigée il y a une cinquantaine d’années, pour rebâtir à neuf sur le site. Le nouvel immeuble résidentiel doit toutefois rester en retrait, afin de profiter de l’intimité d’un maximum d’arbres matures en devanture. Une réalité qui devrait rassurer le voisinage intéressé par le maintien du couvert boisé et du patrimoine de ce quartier résidentiel.

Densification en marche

L’appréhension des propriétaires du secteur s’explique par les nombreux rachats et démolitions survenus au cours des dernières années. Les promoteurs ont ainsi remplacé plusieurs vieilles résidences par des bâtiments d’allure plus contemporaine. Ils en profitent pour procéder à une densification douce en implantant des immeubles à étages de style jumelé et maison de ville. Au passage, il arrive que la préservation ne puisse se hisser en tête des priorités.

À la Ville de Québec, on indique que la vigilance prévaut dans tout projet d’intervention en milieu bâti. Au moment d’écrire ces lignes, le porte-parole David O’Brien a confirmé qu’aucune nouvelle demande de permis de construire ou autorisation d’abattage d’arbres n’a été délivrée pour le secteur visé.

La trame urbaine a évolué et s’est densifiée particulièrement le long du Chemin Saint-Louis, à la hauteur de la rue Valentin. (Photo Métro Média – François Cattapan)

Québec Hebdo

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *