Actualités
08:51 2 juillet 2020 | mise à jour le: 2 juillet 2020 à 12:38 temps de lecture: 2 minutes

Suggestions pour bonifier le secteur Chaudière

Suggestions pour bonifier le secteur Chaudière
Le collectif La ville que nous voulons souhaite que les efforts de densification urbaine dans le secteur Chaudière demeurent à dimension humaine. (Photo gracieuseté)

CONSTRUCTION. La consultation en ligne concernant la vision de la Ville de Québec pour développer le secteur Chaudière à Cap-Rouge a suscité de l’intérêt. Les appréciations et commentaires constructifs ont été transmis en nombre à l’administration municipale, en vue de bonifier son approche.

Du nombre, le collectif La ville que nous voulons a transmis quelques-unes de ses préoccupations aux médias. Le regroupement citoyen affirme accorder une grande importance aux projets de développement sur le territoire. Tout particulièrement lorsqu’il est question de créer un milieu de vie autour du transport collectif, incluant des volets commerciaux, résidentiels et de haute technologie.

«Nous considérons que ces projets doivent s’inscrire dans une vision globale, note le collectif. Celle-ci doit englober les enjeux majeurs de notre époque, tels que l’urgence écologique, la justice sociale et économique, ainsi que l’inclusion. Cela passe par l’accessibilité pour tous aux services de mobilité, à un logement répondant aux besoins des personnes et des familles, de même qu’à des services de proximité.»

Plus spécifiquement au développement du secteur Chaudière, le regroupement émet une série d’aspects à prendre en considération. L’énumération comprend la sécurité de la circulation locale, la protection de l’environnement, notamment les milieux boisés et humides comme s’y est déjà engagée la Ville, et la limitation des hauteurs des édifices entre trois et six étages. Enfin, on implore l’administration municipale de limiter les effets inflationnistes de la spéculation immobilière et de contenir le phénomène de l’étalement urbain vers l’ouest.

Urbanisme responsable

Tant l’hôtel de ville que l’arrondissement doivent prendre acte des résultats de la démarche de consultation. Les échanges serviront à animer les groupes de discussion pour ensuite bonifier la vision du développement du secteur Chaudière. «En matière d’urbanisme, il est prévu de s’inspirer du concept TOD (Transit Oriented Development). Il s’agit d’un modèle à suivre pour créer des milieux de vie attrayants, vivants, accessibles et durables», soutient la Ville.

Québec Hebdo

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *