L'Appel
07:35 1 juillet 2020 | mise à jour le: 18 décembre 2020 à 12:06 Temps de lecture: 2 minutes

Le Centre de jour Michel-Sarrazin dédié à ses fondateurs

Le Centre de jour Michel-Sarrazin dédié à ses fondateurs
Le centre de jour de l’œuvre Michel-Sarrazin devient le Centre Bonenfant-Dionne, pour honorer ses fondateurs. (Photo gracieuseté)

MÉMOIRE. Souhaitant honorer les fondateurs de la première heure, la direction de la Fondation Michel-Sarrazin renomme son centre de jour en y accolant les noms Bonenfant-Dionne. La démarche marque du même coup les 20 ans d’existence du premier service du genre à avoir vu le jour au Canada.

Cette décision émane du conseil d’administration de l’organisme d’entraide et de soins palliatifs pour personnes atteintes d’un cancer en phase terminale. Le Centre de jour de la Maison Michel-Sarrazin devient donc le Centre Bonenfant-Dionne. L’organisation veut ainsi souligner la contribution de ses fondateurs, Dr Louis Dionne, Claudette Gagnon-Dionne et feu Dr Jean-Louis Bonenfant.

Leur vision de créer une maison de soins palliatifs remonte aux années 1970. Déjà, à l’époque, ils avaient l’idée avant-gardiste d’ouvrir un centre spécialisé. «Celui-ci pourrait aider, soutenir, soigner et accompagner des personnes atteintes de cancer en phase avancée vivant toujours en milieu familial.»

Ce rêve est devenu réalité en 2000, lors de l’ouverture du centre de jour qui n’a cessé de se transformer au fil des ans et de s’adapter aux besoins des patients. L’équipe en fait encore la preuve actuellement en développant, pandémie oblige, des approches virtuelles novatrices. Celles-ci ont pour but de maintenir différents types d’activités cliniques, tels le suivi psychosocial, les groupes de discussion ou l’accompagnement par l’art.

Pour plus d’information: www.michel-sarrazin.ca.

Lire notre article précédent sur la mise à jour du logo de la Maison Michel-Sarrazin.

Tous les moyens sont mis en œuvre pour maintenir le contact avec les familles et l’accompagnement des malades en soins palliatifs. (Photo gracieuseté)

Québec Hebdo

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *