Actualités
07:13 16 juin 2020 | mise à jour le: 16 juin 2020 à 08:23 temps de lecture: 3 minutes

La Ville précise ses intentions pour le secteur Chaudière

La Ville précise ses intentions pour le secteur Chaudière
La vice-présidente du comité exécutif, Marie-Josée Savard, précise qu’il y a place à imaginer un milieu de vie attrayant et moderne. (Capture-écran YouTube)

CONSTRUCTION. L’administration municipale de Québec peaufine sa vision pour le développement du secteur Chaudière à Cap-Rouge. Le nouveau milieu de vie conçu autour du transport collectif accueillera du commercial, du résidentiel, de la haute technologie et, bien sûr, le futur tramway.

Sa volonté est de créer un quartier de type TOD (Transit Oriented Development). Les principes de conception qui s’y rattachent en font des lieux axés sur les déplacements actifs, la mixité sociale et fonctionnelle, ainsi que le design urbain. Les abords du futur terminus Le Gendre et de la station Chaudière, à l’extrémité ouest du tracé du tramway, sont spécifiquement ciblés pour ce type de développement.

De l’avis du maire de Québec, Régis Labeaume, le secteur à développer possède un fort potentiel. Nous avons la chance de nous inspirer des meilleurs exemples dans le monde, afin d’y créer un milieu de vie entièrement pensé autour du tramway.»

En matière d’urbanisme, le concept TOD est reconnu comme étant le modèle à suivre pour créer des milieux de vie attrayants, vivants, accessibles et durables. «L’arrivée du tramway et la Vision d’aménagement pour le secteur Chaudière représentent l’occasion idéale d’allier l’aménagement du territoire et la planification des transports. Le but consiste à donner une nouvelle identité à ce milieu de vie», précise Marie-Josée Savard, vice-présidente du comité exécutif responsable de l’urbanisme.

Intermodalité

Pour créer les conditions nécessaires pour un tel projet, l’emplacement du terminus Le Gendre a été optimisé. Celui-ci sera situé vis-à-vis les bretelles d’accès à l’autoroute Félix-Leclerc et légèrement en retrait de l’avenue Blaise-Pascal, ce qui favorisera le développement d’une mixité d’usages à proximité de la station.

Déjà, la Ville prévoit miser sur l’intermodalité entre les différentes composantes du futur Réseau structurant de transport en commun (RSTC). À cet égard, le parcobus existant sera bonifié de 500 cases de stationnement pour atteindre 817 places. À terme, on anticipe l’ajout de 4000 habitations, ainsi que divers commerces et services. Les édifices attendus s’élèveront sur six à huit étages et intégreront du logement social.

Autre aspect notoire, on en profite pour combler une demande maintes fois répétée par les citoyens. Un accès supplémentaire au plateau de Sainte-Foy sera créé par le prolongement de l’avenue Mendel vers le boulevard Versant-Nord. Aussi, les terrains humides seront préservés et un endroit est prévu pour l’ajout d’une école primaire.

Le secteur Chaudière est un vaste territoire où il reste beaucoup de terrains à développer. La Ville privilégie un concept de type TOD, comme ici à Buffalo. (Illustration gracieuseté)

Québec Hebdo

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *