L'Appel
07:28 3 juin 2020 | mise à jour le: 1 juin 2020 à 11:15

Le Centre CASA poursuit sa mission malgré la distanciation

Le Centre CASA poursuit sa mission malgré la distanciation
Photo: Photographee.euReconnu service essentiel, le Centre CASA pour sa mission d’accompagnement dans la lutte aux dépendances par groupes restreints. (Photo 123RF)

Pas de pause pour les dépendances

SOUTIEN. Alors que le Québec a été mis en pause ce printemps pour lutter contre la Covid-19, ce n’a pas été le cas des dépendances. Au contraire, le confinement et l’isolement se sont avérés d’importants facteurs de stress pour les clientèles fragiles. Pour faire face à la crise, le Centre d’aide Saint-Augustin (CASA) a su ajuster ses services pour garder le contact, tout en respectant les règles de distanciation.

Heureusement, très tôt en début de pandémie, un grand soupir de soulagement a pu être poussé par l’équipe de l’organisme établi dans la grande région de Québec. Décrété essentiel par le CIUSSS de la Capitale, il est resté ouvert et fonctionnel. Le défi pour son directeur Jacques Vézina consistait alors à adapter ses services spécialisés en prévention et traitement des dépendances.

«Les consignes sanitaires nous ont obligés à revoir rapidement nos opérations. Il a notamment fallu fonctionner avec des groupes plus restreints. Cela a nécessité non pas des coupures, mais l’ajout d’effectifs. Nous sommes chanceux de disposer d’un grand bâtiment avec de l’espace. Le respect de l’écart de plus de deux mètres entre les participants s’en trouve facilité», souligne-t-il.

Selon lui, il reste toujours un peu d’inquiétude occasionné par le roulement des pensionnaires. Néanmoins, la situation reste sous contrôle et le CASA ne déplore pas de contamination au coronavirus. Par précaution, on demande à chaque personne admise de remplir un questionnaire détaillé et de s’isoler en début de séjour. Au levé, la journée débute par la prise de température pour tous.

«D’autres modifications ont été apportées aux services cliniques de consultation externe aussi bien qu’au soutien de l’entourage familial. Celles-ci ont été converties en conférence à distance via Internet. Pour sa part, note M. Vézina, le service d’écoute téléphonique a bénéficié d’une subvention de Québec Philanthrope pour allonger son horaire de 8h à 20h. L’avenir dira si les mesures temporaires deviendront permanentes.»

Le Centre CASA se trouve freiné dans son projet d’agrandissement et de bonification de ses services. (Photo gracieuseté)

Projet et espoir

Bien qu’il n’y ait jamais de moment idéal pour traverser une crise, l’actuelle pandémie tombe particulièrement mal pour le Centre CASA. L’organisme peaufine un projet d’agrandissement. Celui-ci prévoit une bonification du bâtiment, l’ajout de salles de rencontres de groupe et l’augmentation de huit lits pour atteindre 48.

«Les plans sont complétés et la phase de recherche de financement s’amorce. Hélas, le cocktail-bénéfice qui devra probablement être annulé à l’automne devait rapporter environ 200 000$», confie le directeur en recherche de solutions.

Une autre préoccupation qui anime Jacques Vézina a trait à la reconnaissance du personnel dédié et engagé au succès des opérations du CASA. «On ne veut rien enlever aux travailleurs de la première ligne dans les hôpitaux et les CHSLD, qui profitent de primes salariales de 4 à 8%. Cependant, je comprends mal que rien ne soit prévu pour le milieu communautaire. Pourtant, ces intervenants aussi s’activent au front pour le bien de la société», déplore-t-il. Un message qu’il n’est pas seul à marteler en ces temps inédits propices aux réajustements des priorités.

L’objectif ultime du CASA consiste à redonner aux bénéficiaires leur liberté, leur confiance et leur dignité. Information: 418 871-8380 ou www.centrecasa.qc.ca.

À propos du Centre CASA

  • Services spécialisés pour problème d’alcool, drogues, jeux et cyberdépendance
  • Séjours thérapeutiques en pension sur place d’une durée de 28 jours
  • Renforcement offert lors de courts séjours de ressourcement

Autres options de soutien

  • Éduc’alcool se veut un organisme indépendant qui informe sur la consommation et incite à la modération. Information: 1 888 252-6651 ou educalcool.qc.ca.
  • Café rencontre virtuels de l’Association canadienne pour la santé mentale, filiale de Québec, lundi et jeudi. Inscription requise : k.labrie@acsmquebec.org.
  • Ligne d’écoute et de soutien spirituel de l’Église catholique de Québec, du lundi au vendredi, au 1-866-828-1999.
  • Fonds d’urgence Panorama implante une ligne de soutien psychosocial pour aînés en résidences de retraite. Information: 581 703-2779 ou psychologiepanorama.ca.
  • Espace mieux-être Canada offre des ressources aux adultes et jeunes vivant de l’anxiété en lien à la pandémie. Information: Canada.ca/le-coronavirus.
En période de pandémie obligeant à davantage d’isolement, il importe plus que jamais de pouvoir compter sur un entourage bienveillant. (Photo 123RF)

Québec Hebdo

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *