L'Appel
07:49 29 mai 2020 | mise à jour le: 28 mai 2020 à 11:57 temps de lecture: 3 minutes

Sourires et bonne humeur sur les tertres avec la reprise encadrée du golf

Sourires et bonne humeur sur les tertres avec la reprise encadrée du golf
Comme sur plusieurs parcours, beau temps et bonne humeur ont marqué la reprise tardive des activités au Club de golf Albatros. (Photo Métro Média – François Cattapan)

LOISIRS. Le déconfinement des terrains de golf a fait bien des heureux autant chez les amateurs que chez les organisateurs. Retardé par la pandémie, le sport de plein air a repris ses droits de belle façon avec en bonis deux semaines de temps radieux.

Localement, le propriétaire du Club de golf Albatros, Guy Robichaud, confirme que l’engouement a été immédiat. Dès l’aval de la Santé publique, les membres et habitués sont revenus en nombre au terrain situé en haut de la côte de l’Aéroport. Comme partout, des mesures préventives ont été mises en place, telles que recommandées par la Table de concertation sur le golf et approuvées par les autorités.

«Ça reste un grand défi d’adaptation et de logistique dans la gestion des installations. Les horaires sont serrés et les gens doivent se présenter peu de temps avant leur départ et quitter après leur ronde. Les salles de douches et de réception ne sont pas ouvertes et seul un service de restauration rapide est offert sur le site», indique M. Robichaud.

Même son de cloche enthousiaste au Club de golf Métropolitain à L’Ancienne-Lorette. La gérante à l’accueil, Maryse Leclerc, constate une reprise intense sur les deux parcours de 9 trous du boulevard Chauveau. «En plus de consignes de bases, nous avons installé un évier pour le lavage des mains à l’extérieur et réaménagé l’accès au bâtiment pour assurer une circulation fluide», mentionne-t-elle. Par ailleurs, le champ de pratique est ouvert, car il respecte la distanciation, mais le restaurant est inaccessible.

Plus tard à Cap-Rouge

Du côté du Club de golf de Cap-Rouge, la reprise des activités s’est opérée une semaine plus tard. Une décision dont se félicite le directeur Marc D’Astous. «Ainsi, nous jouons sur un parcours de bien meilleure qualité qu’espérée, à la suite du difficile hiver pour notre parcours. Ce délai d’ouverture a permis de faire disparaître les cicatrices beaucoup plus rapidement que si notre clientèle avait joué dès le 20 mai.»

Assurément, il a aussi fallu s’ajuster à la situation de la Covid-19. La restauration est fermée jusqu’à nouvel ordre et toutes les réceptions externes ont été annulées. Quant à l’aspect du jeu, la direction se conforme aux règles de la Sécurité publique et au code exigeant imposé par Golf Canada.

Le Club de golf de Cap-Rouge a repris ses activités une semaine plus tard, afin mieux préparer son terrain. (Photo Métro Média – Julie-Rose Vézina)

Québec Hebdo

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *