Économie
07:39 9 mai 2020 | mise à jour le: 10 mai 2020 à 12:35

Ouverture printanière du Marché public de Sainte-Foy

Ouverture printanière du Marché public de Sainte-Foy
Le Marché public de Sainte-Foy reprend du service ce samedi, sous chapiteaux, juste à temps pour la fête des Mères. (Photo gracieuseté)

CONSOMMATION. Le Marché public de Sainte-Foy ouvre ses étals ce samedi 9 mai, à 8h. Le début de saison sera consacré à la vente de fleurs sous des chapiteaux extérieurs. Les visiteurs pourront également se procurer certains légumes de saison et produits du terroir, en respectant les règles d’hygiène et de distanciation physique.

D’ici à la finalisation de sa nouvelle infrastructure permanente, l’endroit sera accessible durant la belle saison du lundi au samedi, de 8h à 18h. Selon les consignes du gouvernement en temps de pandémie, il demeure fermé le dimanche, jusqu’à nouvel ordre.

En cette veille de la fête des Mères, les visiteurs y trouveront des fleurs vivaces et annuelles, du terreau et du compost, ainsi que des viandes de producteurs locaux et certains légumes et fruits. Les producteurs présents seront disposés sous des tentes individuelles.

«En raison de la crise sanitaire actuelle, les travaux de construction du nouveau bâtiment ont été interrompus et reprendront le 11 mai. L’ouverture officielle du nouveau bâtiment est prévue en juillet», précise-t-on à la Ville de Québec.

Mesures d’hygiène en place

Celle-ci rappelle que le Marché public de Sainte-Foy suivra les recommandations de la Santé publique en matière d’hygiène. Ainsi, l’accès sera contrôlé afin de limiter le nombre de clients présents simultanément. Une file d’attente sera mise en place si nécessaire, de façon à respecter la distanciation. Aussi, la circulation se fera de façon unidirectionnelle.

Des stations de lavage des mains sont installées à l’entrée et à la sortie du site. Toutefois, aucune aire de repos ou de pique-nique n’est prévue ni aucune toilette publique. Pour plus d’information: www.marchesaintefoy.com.

Congé du dimanche contesté

Par ailleurs, l’obligation maintenue de fermer les marchés publics le dimanche ne fait pas l’affaire des principaux intéressés. De l’avis des dirigeants de l’Association des marchés publics du Québec (AMPQ), cette contrainte s’avère un frein majeur au mouvement d’encouragement à l’achat local. D’autant plus que les marchés publics sont désormais réputés comme un service essentiel.

«Par contre, l’obligation de fermer les dimanches est tout à fait contre-productive. Les gens s’attendent à aller au marché public la fin de semaine, le samedi comme le dimanche. Les entreprises agroalimentaires et horticoles ne peuvent présenter leur produit toute l’année. Elles comptent donc énormément sur les ventes du dimanche pour pouvoir rentabiliser leurs dépenses et faire foisonner leurs commerces», déplore Isabelle Brodeur, présidente de l’AMPQ et également directrice du Marché public de Sainte-Foy.

Le début de saison printanière propose en priorité des fleurs, des plantes, des légumes de saison, ainsi que des produits du terroir. (Photo gracieuseté)

Québec Hebdo

Articles similaires

Commentaires 1

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  • Marielle Mercier

    Les asperges seront-t’elles disponibles