Actualités
07:53 5 avril 2020 | mise à jour le: 8 avril 2020 à 17:50 temps de lecture: 3 minutes

Le député Godin veut que le secteur agricole soit considéré essentiel

Le député Godin veut que le secteur agricole soit considéré essentiel
En période de crise, le député Joël Godin veut préserver l’approvisionnement alimentaire du champ aux étalages des épiceries. (Photo Métro Média – Archives)

POLITIQUE. Joël Godin presse Ottawa de déclarer le secteur agricole comme une infrastructure essentielle. Le député de Portneuf–Jacques-Cartier, circonscription majoritairement rurale, souhaite ainsi préserver le système de fourniture alimentaire.

«Comme nous le voyons depuis quelques semaines, la pandémie de COVID-19 perturbe les chaînes d’approvisionnement et la production de l’économie canadienne. Cela ne doit pas arriver au secteur agricole», insiste le député fédéral.

«Chaque jour, ajoute M. Godin, des propriétaires d’entreprises contactent mon bureau pour faire part de leurs inquiétudes sur l’avenir de leur production. Bien que la ministre de l’Agriculture ait dit que la désignation du secteur agricole comme essentiel est une priorité, cela n’est pas encore fait.»

À son avis, des décisions clés seront prises au cours des prochains jours et des prochaines semaines. Elles auront d’énormes répercussions sur le secteur agricole du pays. M. Godin espère que d’autres solutions aideront les agriculteurs, les producteurs et les transformateurs à continuer d’alimenter la chaîne d’approvisionnement.

La ministre fédérale de l’Agriculture, Marie-Claude Bibeau, n’a pas tardé à rassurer l’industrie agroalimentaire.

Rappel des mesures de soutien aux agriculteurs

Quelques mesures ont déjà été annoncées pour appuyer les agriculteurs touchés par COVID-19. Parmi celles-ci, M. Godin énumère:

  • 5G$ supplémentaires à Financement agricole Canada en capacité de prêt aux producteurs, entreprises agroalimentaires et transformateurs d’aliments.
  • Sursis de paiement de 6 mois pour les agriculteurs admissibles qui ont des prêts en cours, dans le cadre du Programme de paiements anticipés (PPA) dus avant le 30 avril.
  • Exemptions aux restrictions de voyage aérien pour les travailleurs agricoles saisonniers étrangers, qui se sont déjà engagés à travailler.

Bonifications au PPA

Le député de Portneuf–Jacques-Cartier mentionne également que le plan d’aide prévoit également de nouvelles échéances pour les prêts dans le cadre du PPA:

  • 30 septembre 2020 = avances de fonds de 2018 pour les céréales, les oléagineux et les légumineuses;
  • 30 septembre 2020 = avances de fonds de 2018 pour les bovins et les bisons;
  • 31 octobre 2020 = avances de fonds de 2019 pour les fleurs et les plantes en pot.

L’annonce du PPA rend aussi tous les produits autres que le canola, désormais éligibles à un prêt sans intérêt supplémentaire de 100 000$. Cela vaut pour l’année de programme 2020-21 (ce qui donne un prêt sans intérêt maximal pour la période de 200 000$).

Québec Hebdo

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *