Actualités
16:20 2 avril 2020 | mise à jour le: 3 avril 2020 à 11:10 temps de lecture: 3 minutes

La Ville de L’Ancienne-Lorette en mode transition

La Ville de L’Ancienne-Lorette en mode transition
En fonction d’un système d’alternance, c’est la conseillère municipale Sylvie Papillon (au centre, en compagnie de Sylvie Falardeau) qui agira à titre de mairesse lorettaine suppléante. (Image tirée d’une vidéo)

MUNICIPAL. À la suite du décès subit du maire Émile Loranger, L’Ancienne-Lorette passe en mode transition. D’ici une éventuelle élection partielle, les élus misent sur la collaboration afin d’assurer la gestion des affaires courantes.

Selon un principe d’alternance, c’est la conseillère municipale Sylvie Papillon qui assumera la fonction de mairesse suppléante. Elle prend le relais de Sylvie Falardeau, qui a dirigé la Ville durant les absences récentes du maire Loranger.

Mme Papillon convient que la crise sanitaire actuelle représente tout un défi pour elle et ses collègues. Elle confie d’ailleurs être très perturbée par le déroulement inattendu des événements. Surtout que le disparu n’était pas connu pour avoir des problèmes de santé cardiaque.

«Ça semble encore tellement irréel pour l’instant. On va retomber sur nos pieds rapidement et maintenir le fonctionnement de la municipalité», assure la mairesse suppléante, en ajoutant miser sur la collaboration des élus.

Hommage ultérieur

Les deux conseillères municipales indiquent qu’à court ou moyen terme tous les dossiers suivront leur cours. Par ailleurs, elles précisent qu’il n’est pas évident de rendre hommage au maire disparu durant la période de confinement obligé par la pandémie de COVID-19.

«Pour l’instant, on ne peut rien faire d’officiel. Toutefois, il est certain que la Ville honorera la mémoire de M. Loranger à la hauteur de l’importance qu’il a eue pour sa communauté, dès que la situation le permettra», certifient-elles.

Élection partielle

Il en va de même pour la tenue d’une élection partielle à la mairie de L’Ancienne-Lorette. Comme le stipule la Loi sur les élections et référendums dans les municipalités (LERM), la tenue d’un scrutin est requise lorsqu’il reste plus d’un an à écouler à un mandat. Or, les élections municipales doivent avoir lieu au Québec en novembre 2021, soit dans 19 mois. Les Lorettains seront donc appelés aux urnes une fois la crise sanitaire passée.

«Avec son franc-parler et sa forte détermination, notre maire aura laissé sa marque par de nombreuses réalisations. Il a été particulièrement actif dans les dossiers des défusions et des quotes-parts d’agglomération. On se souviendra de son esprit d’entraide et de solidarité, si caractéristique de notre municipalité.» – Sylvie Falardeau, conseillère municipale et collaboratrice de longue date d’Émile Loranger

Pour connaître les circonstances de ce décès inattendu, lire notre article initial sur le sujet.

Lorsque la crise sanitaire sera résorbée, la Ville de L’Ancienne-Lorette entend rendre hommage à son défunt maire Émile Loranger. (Photo gracieuseté)

Québec Hebdo

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *