Actualités
15:24 5 mars 2020 | mise à jour le: 6 mars 2020 à 11:57 temps de lecture: 3 minutes

Chemin privé non déneigé sans accès public à Saint-Augustin

Chemin privé non déneigé sans accès public à Saint-Augustin
Le message est sans équivoque à la cabane du gardien. Aucune circulation n’est tolérée. (Photo Métro Média – François Cattapan)

MUNICIPAL. Le maire de Saint-Augustin est catégorique. Le chemin de la Plage Saint-Laurent ne sera pas déneigé par la Ville tant que son plein accès ne sera pas garanti. Il s’agit d’une question de respect de la loi.

C’est la réponse qu’a servie Sylvain Juneau à la citoyenne Mireille Wagner. Celle-ci réclame que le conseil municipal révise sa position. Elle demande que le déneigement soit fait par les équipes de voirie, autant de la rue que des bornes-fontaines.

«Nous sommes une centaine à habiter cette petite rue privée de 3km, étroite, sinueuse et sans trottoir. On se trouve à refiler un important problème de sécurité aux résidents riverains. C’est le seul chemin privé à ne pas être déneigé à Saint-Augustin. Pourtant, note-t-elle, nous payons les mêmes taxes que les autres citoyens. Alors, on demande que la Ville révise sa position.»

Respect de la loi

Les citoyens du chemin privé de la Plage Saint-Laurent réclament que leur artère soit déneigée pour des motifs d’équité et de sécurité. (Photo tirée d’une vidéo)

Réceptif des doléances de nombreux résidents du chemin de la Plage Saint-Laurent, le maire Juneau s’en remet à la Loi. À ses yeux, celle-ci est claire. Le déneigement des rues privées n’est pas de la responsabilité de la Ville. Elle peut le faire sans y être obligée. La condition, c’est que la circulation soit permise sur la rue.

«À l’expérience, dit-il, il a été observé que la libre circulation n’était pas permise sur le chemin de la Plage Saint-Laurent. Des discussions ont été menées avec la corporation des résidents et des avis juridiques ont été demandés. C’est illégal pour la Ville de s’engager si la circulation publique n’est pas permise. Ça s’arrête là, point à la ligne», déclare M. Juneau. Il confie être allé vérifier sur place à la fin de l’été et s’est fait inviter à «dégager du chemin privé».

Demande d’équité

Nouvelle présidente de la corporation du chemin de la Plage Saint-Laurent, Martine Forand déplore le manque d’ouverture de volonté de la Ville. «C’est certain que les résidents sont craintifs, il y a eu un accident mortel impliquant un enfant l’été dernier. Nous recourrons au service d’un gardien de sécurité par beau temps, les samedis et dimanches d’été, pour limiter la circulation. Autrement, notre rue reste accessible 97% du temps. Je vais me battre et revenir à la charge, parce que nous sommes victimes d’un déplorable manque d’équité», assure-t-elle.

En conclusion, le maire Juneau a répété que si les conditions minimales étaient respectées, le conseil municipal pourra réanalyser le dossier dans un an. Entre-temps, il faudra que la pleine circulation soit autorisée et que l’affiche et le gardien limitant l’accès soient retirés.

À Québec, la portion du chemin de la Plage Saint-Laurent n’est pas déneigée. Toutefois, par règlement, tous les chemins privés ne sont pas dégagés aux frais de la Ville.

À l’approche de la portion augustinoise du chemin de la Plage Saint-Laurent, les non-résidents sont invités à faire demi-tour. (Photo Métro Média – François Cattapan)

Québec Hebdo

Articles similaires

Commentaires 1

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  • Jean Vallee

    Je suis d’accord avec le maire, on peux pas passer, on a pas à payer pour le déneigement.