Actualités
07:30 4 mars 2020 | mise à jour le: 2 mars 2020 à 13:22 temps de lecture: 3 minutes

Passerelles toujours attendues entre les centres commerciaux de Sainte-Foy

Passerelles toujours attendues entre les centres commerciaux de Sainte-Foy
(Photo Métro Média – François Cattapan)

AFFAIRES. Espérées depuis longtemps et confirmées en 2017, les passerelles devant relier les grands centres commerciaux de Sainte-Foy manquent toujours dans le paysage urbain. Pourtant, leur installation est réclamée pour des raisons de fluidité et de sécurité des déplacements.

Le dossier a refait surface dans le cadre de la planification du réaménagement du boulevard Hochelaga. Le président de l’arrondissement de Sainte-Foy–Sillery–Cap-Rouge, Rémy Normand, n’a toutefois rien de neuf à révéler.

«C’est vrai que le moment serait propice au cours de deux prochaines années. Nous travaillerons dans le secteur et les intersections des rues transversales, comme Bernardin-Morin et Jean-de Quen, seront refaites», souligne M. Normand, admettant du même souffle l’opportunité de relancer les partenaires.

Nécessité de longue date

Mentionnons qu’une jonction sécuritaire entre les trois centres commerciaux bordés par les artères Laurier et Hochelaga est souhaitée depuis plusieurs décennies. L’ancienne mairesse de Sainte-Foy, Andrée-P. Boucher, avait déjà souligné cette nécessité dans les années 1990.

On croyait même que cet espoir allait finalement être exaucé il y a trois ans. En effet, les propriétaires immobiliers Ivanhoé Cambridge (Place Sainte-Foy et Laurier Québec) et Cominar (Place de la Cité) avaient convié les médias à une grande annonce conjointe en avril 2017. Il était question d’installer une passerelle aérienne, entre Laurier et la Cité, et une autre au sol, entre la Cité et Sainte-Foy. Les travaux devaient s’amorcer en 2018 pour être complétés en 2019.

Intention maintenue

Interrogée sur le sujet, la direction d’Ivanhoé Cambridge, bras immobilier de la Caisse de dépôt et placement du Québec, assure que les plans n’ont pas changé. «Nous croyons toujours au projet de relier les propriétés contiguës sur le boulevard Laurier. Nous continuons de travailler avec la Ville de Québec, pour arrimer notre projet à la vision de développement à long terme pour ce secteur», précise sa directrice des affaires publiques, Katherine Roux-Groleau.

Pour sa part, la direction de Cominar n’a pas répondu à notre demande d’information au moment d’écrire ces lignes.

Lire aussi le texte annonçant la construction des passerelles en 2017.

La passerelle vitrée telle que projetée en 2017 entre Laurier Québec et Place de la Cité. (Esquisse gracieuseté)

Québec Hebdo

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *