Actualités
07:59 3 mars 2020 | mise à jour le: 2 mars 2020 à 13:22 temps de lecture: 2 minutes

Zones constructibles retirées à Saint-Augustin

Zones constructibles retirées à Saint-Augustin
Les impacts du nouveau schéma d’aménagement de l’agglomération ont été évoqués lors d’un récent conseil municipal à Saint-Augustin. (Photo tirée d’une vidéo)

MUNICIPAL. Adopté en février, le nouveau Schéma d’aménagement et de développement (SAD) de l’agglomération de Québec contient quelques modifications. Notamment, deux zones constructibles souhaitées par la Ville de Saint-Augustin ont disparu dans la révision finale.

Le constat a été signalé par le citoyen Bertrand Juneau, lors d’une récente période des questions en assemblée du conseil. Il s’inquiète pour la stagnation du développement de Saint-Augustin, alors que les terrains résidentiels s’amenuisent. Rappelant que des espoirs étaient permis pour éventuellement bâtir à l’ouest de la route Fossambault et à l’ouest de la route Tessier, il demande ce que la Ville entend faire.

Aucunement désarçonné par la question, le maire Sylvain Juneau se fait plutôt rassurant. Certes, il s’agit d’un contretemps. Par contre, le Plan directeur de la Communauté métropolitaine de Québec contient toujours les deux zones potentielles pour de l’urbanisation future.

«Ce retrait du SAD provient du ministère des Affaires municipales, à la recommandation du ministère de l’Agriculture. L’objectif consiste à favoriser la densification des terrains résidentiels au cœur de l’agglomération, plutôt que l’étalement», note Sylvain Juneau.

Voie détournée

Le maire de Saint-Augustin s’en remet à la suggestion de la ministre des Affaires municipales de procéder autrement. L’idée étant de commercer par ce qui représentait autrefois l’étape finale, soit l’obtention de l’appui de la Commission de protection du territoire agricole du Québec (CPTAQ). Advenant un accord conditionnel, le Ministère considérera cette avenue.

«C’est notre approche depuis déjà plus d’un an, confirme le maire de Saint-Augustin. Soyons réalistes, il est illusoire que le dossier débloque d’ici les élections municipales de 2021. Ce n’est pas une question de jours ni de mois. Il faut s’attendre à ce que ça prenne des années avant de déboucher vers du concret. Sans être compliqué, ce n’est sûrement pas un processus qui s’annonce court.»

Québec Hebdo

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *