L'Appel
08:11 18 février 2020 | mise à jour le: 12 février 2020 à 16:15 temps de lecture: 4 minutes

Dépistage de futurs olympiens: le Camp des recrues scrute les talents locaux

Dépistage de futurs olympiens: le Camp des recrues scrute les talents locaux
Les espoirs sélectionnés obtiennent du support et la chance de poursuivre leur rêve olympique. (Photo Métro Média – François Cattapan)

SPORTS D’ÉLITE. En cette année olympique, les athlètes de la relève avaient rendez-vous au gymnase du PEPS récemment. Pour une 5e année, le Camp des recrues RBC a mené à Québec une opération de dépistage de futurs espoirs de pointe. Les participants se sont exécutés sous l’œil averti d’entraîneurs nationaux représentant différentes disciplines sportives.

Les athlètes prometteurs sont évalués notamment en puissance lors de l’épreuve du saut vertical. Un appareil détecte l’ampleur de l’écart avec le sol. (Photo Métro Média – François Cattapan)

Cette activité nationale itinérante réunit annuellement de jeunes sportifs âgés de 15 à 25 ans. Les officiels canadiens recherchent des athlètes locaux aux talents bruts pouvant les destiner à réussir dans un sport olympique. L’initiative revêtait un caractère d’autant plus d’actualité, alors que le pays se prépare pour les Jeux olympiques d’été de 2020 à Tokyo.

«Au Camp des recrues de Québec, on accueille quatre vagues de 10 à 12 candidats. La matinée commence par un réchauffement de groupe suivi de quatre épreuves successives. Les jeunes sont évalués en puissance (saut vertical), en vitesse (sprint 30m), en force (traction) et en endurance (navette). Plus les résultats surpassent les standards moyens, plus ils retiennent l’attention des recruteurs», explique Camille Burbidge Izquierdo, coordonnatrice services aux athlètes à Excellence sportive Québec-Lévis.

Espoirs révélés

À ce jour, l’initiative compte quelques découvertes à son actif. En plus de bénéficier du soutien du programme Futurs athlètes olympiques RBC, certains comptent parmi les aspirants au podium aux prochains JO. Mentionnons Pierce Lepage (athlétisme), Avalon Wasteneys (aviron), Alanna Bray-Lougheed (canoë-kayak) et Kelsey Mitchell (cyclisme). Cette pistarde a d’ailleurs établi un record mondial. Elle faisait partie d’une équipe de soccer universitaire avant de tenter sa chance au camp en 2017.

Parfois, l’évaluation donne lieu à des surprises. «Il arrive que des athlètes soient orientés vers des sports pour lesquels ils ne soupçonnaient aucunement leur potentiel. À certaines occasions, le lien de proximité s’avère peu évident. C’est le cas d’un adepte d’athlétisme dirigé vers la boxe ou d’un joueur de rugby considéré par l’équipe de ski acrobatique. Ici même, un basketteur est pressenti pour avoir un bel avenir en canoë-kayak», évoque Louise Kairns, conseillère aux programmes de l’Institut national du sport du Québec.

Une centaine de participants démontrant des aptitudes supérieures seront conviés à la finale nationale de Winnipeg, le samedi 30 mai. (Photo Métro Média – François Cattapan)

Vers le rêve olympique

En 2020, le Camp des recrues RBC compte parmi ses partenaires Saut à ski Canada, Ski combiné nordique Canada et Boxe Canada. Ces organismes se joignent à Freestyle Canada, Patinage de vitesse Canada, Cyclisme Canada, Aviron Canada, Rugby Canada et Canoë-Kayak Canada. Chaque équipe nationale mise sur le recrutement et le perfectionnement de nouveaux talents dans des sports moins en vue.

Au terme des rendez-vous provinciaux, une finale nationale culminera à Winnipeg, le samedi 30 mai. Les 100 athlètes ayant démontré le plus grand potentiel s’y affronteront. Leur but: obtenir une place au sein de l’équipe canadienne d’un des neuf organismes de sport partenaires. Jusqu’à 30 athlètes d’élite seront alors sélectionnés pour faire partie du programme Futurs athlètes olympiques RBC. Cette étape leur permettra d’obtenir du financement, du mentorat et des ressources en vue de poursuivre leur rêve olympique.

Le Camp des recrues depuis 2016

  • 8000 athlètes canadiens mis à l’épreuve
  • 800 espoirs prometteurs repérés
  • 100 rendez-vous d’évaluation tenus

Pour plus d’information: CampdesrecruesRBC.ca

«En 2020, c’est l’année lors de laquelle les athlètes qui ont été sélectionnés pourront réaliser leur rêve olympique. J’encourage les participants au camp à donner leur maximum lors des épreuves. Elles leur donneront l’occasion de représenter Équipe Canada à la plus grande compétition sportive au monde.» – Eric Myles, directeur exécutif sport au Comité olympique canadien

Deux olympiens ambassadeurs RBC, Andrew Wolfe (patinage artistique) et Charles Philibert-Thiboutot (course à pied demi-fond) encouragent les athlètes durant leurs performances. (Photo Métro Média – François Cattapan)

Québec Hebdo

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *