L'Appel
08:06 17 février 2020 | mise à jour le: 11 février 2020 à 17:27 temps de lecture: 2 minutes

Fin du Pôle d’information aux immigrants

Fin du Pôle d’information aux immigrants
Photo: (Photo Métro Média - Archives)

MUNICIPAL. Implanté il y a moins d’un an, le glas sonne déjà pour le Pôle d’information aux immigrants. La Ville de Québec met un terme à ce projet-pilote, dans le cadre de la réévaluation de ses services aux nouveaux arrivants.

Ce comptoir de renseignements sur les services offerts aux immigrants à Québec était situé à la Bibliothèque Monique-Corriveau. Ouvert en avril 2019, des usagers de l’endroit se sont inquiétés de sa fermeture. Ils déplorent cette décision, surtout que l’endroit est facile d’accès et très fréquenté par la clientèle cible.

«Il s’agit d’un élément dans une démarche plus vaste visant à informer les immigrants et à favoriser des rapprochements interculturels à Québec. La portée du Pôle et la formule d’un comptoir de services seront réévaluées par la Ville et ses partenaires. L’intention est de répondre de la meilleure façon aux besoins des nouveaux arrivants», explique David O’Brien, chef d’équipe aux communications de la Ville de Québec.

Une citoyenne ayant alerté L’Appel trouve dommage que le comptoir n’ait pas été mieux mis en évidence. «Ouvert quelques heures sur trois jours par semaine, il était tenu par une employée et un bénévole. Il n’a jamais fait l’objet d’une annonce ni d’une conférence de presse. On disait attendre que le service soit rodé, avec le résultat qu’on connaît», se désole-t-elle.

Autres activités maintenues

Les autres activités offertes en bibliothèque aux immigrants ne sont pas touchées par cette fermeture. Incidemment, les ateliers de conversation en français, d’éveil à la lecture, ainsi que lire-ensemble, l’heure du compte et visites-découvertes demeurent en vigueur. De plus, les ouvrages de la collection Nouveaux arrivants seront intégrés à la collection générale.

«Il importe de souligner que de nombreux services d’accueil sont déjà offerts par des organismes spécialisés dans le domaine. La Ville collabore avec ceux-ci pour s’assurer que les nouveaux arrivants ont accès aux services requis pour faciliter leur arrivée et leur intégration», conclut M. O’Brien.

Québec Hebdo

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *