L'Appel
08:49 14 janvier 2020 | mise à jour le: 10 janvier 2020 à 16:28

Cri du cœur pour sauver Ressource Espace Famille

Cri du cœur pour sauver Ressource Espace Famille
Les interventions de REF visent à développer une gamme d'activités et de services pour soutenir et briser l'isolement des familles vulnérables ou nouvellement arrivées. (Photo gracieuseté)

ENTRAIDE. Oublié dans le plan de financement du ministère de la Famille s’échelonnant jusqu’en 2021, Ressource Espace Familles (REF) lance un appel à une aide temporaire le temps de régulariser la situation. Sans quoi l’organisme qui soutient plus de 2000 personnes vulnérables du secteur de Sainte-Foy risque de voir ses services compromis dès le printemps prochain.

Rencontré lors de la Fête des enfants à l’approche de Noël, la directrice générale de REF, Cindy-Lee McKenzie, n’avait pas l’esprit aux réjouissances. Sans financement de base, son organisme communautaire pourtant reconnu par la Ville de Québec, Revenu Canada et, surtout, le ministère de la Famille à la base du problème, arrive à fonctionner grâce à des dons dédiés à chaque projet.

«C’est fatigant de ne pouvoir planifier à long terme, déplore-t-elle. Nous avons les fonds pour assurer les salaires et le roulement des projets trois mois à la fois. Or, une de nos principales sources de revenus, le programme Avenir d’enfants supporté par la Fondation Chagnon, prend fin en mars. Notre clientèle principalement composée de familles moins nanties et de nouveaux arrivants risque de se retrouver sans ressources.»

À la source du problème, on pointe du doigt la façon de faire boiteuse des précédents gouvernements. Ceux-ci ont reconnu plusieurs organismes sans leur octroyer les fonds nécessaires. Bref, on les applaudit sans les appuyer dans leur travail sur le terrain. «Or, cela induit un effet pervers, note Mme McKenzie. Car, l’appui de partenaires pour obtenir du soutien complémentaire est souvent conditionnel à l’existence d’un financement récurrent. En perdant celui-ci, on se trouve doublement pénalisé.»

Devant l’urgence d’agir, la directrice générale de REF souhaite recevoir une aide temporaire. Cela permettrait à son organisme de poursuivre sa mission en attendant une éventuelle réforme du processus de reconnaissance et d’appui financier au ministère de la Famille. Avec 92 000$, Mme McKenzie estime pouvoir supporter les coûts administratifs annuels (1,5 emploi + contractuels), en plus de bonifier l’offre de services

Lors de la Fête des enfants tenue à l’approche de Noël, la directrice générale de REF, Cindy-Lee McKenzie, s’est entretenue avec la députée locale Joëlle Boutin. (Photo Métro Média – François Cattapan)

Révision des critères

La solution à long terme serait que le gouvernement revoit son mode de financement des organismes communautaires. Actuellement, il y aurait au moins une vingtaine parmi les 280 reconnus par le ministère de la Famille qui n’obtiendrait pas de soutien en raison d’un cafouillage bureaucratique. REF fait partie des négligés et voit ainsi compromis ses principaux services d’aide alimentaire, de francisation et de lutte à l’isolement.

Interpellée sur place lors de la Fête des enfants de Ressource Espace Familles, la députée caquiste élue lors de la partielle de Jean-Talon, Joëlle Boutin, s’est dite au courant du dossier. «Il y a eu des rencontres avec le ministère concerné et le bureau de la ministre responsable de la Capitale. Divers projets sont envisagés afin de trouver du financement. Des idées innovantes sont également à l’étude pour pérenniser les services offerts à quelque 600 familles du secteur», a-t-elle précisé.

Le ministre québécois de la Famille, Mathieu Lacombe, a précédemment rappelé à Radio-Canada être intervenu dès son arrivée au pouvoir en 2018. Il a alors octroyé une somme additionnelle de 30M$ sur trois ans pour financer les organismes communautaires sur une période de trois ans. Par ailleurs, une réflexion est amorcée en vue de réviser l’aide qui leur est accordée. L’intention est de corriger les lacunes du passé.

Mission de REF

Ressource Espace Familles est un organisme de bienfaisance ayant pour mission d’améliorer la qualité de vie des familles les plus vulnérables de Sainte-Foy–Sillery–Cap-Rouge, notamment celles issues de l’immigration, en partenariat avec le milieu.

Québec Hebdo

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *