L'Appel
09:35 22 décembre 2019

À l’assaut des pistes

À l’assaut des pistes
Alice Stoll souhaite amener un premier championnat à l’équipe féminine depuis 2013. (Photo Métro Média – Jean Carrier)

SKI ALPIN. Avec le circuit universitaire en péril il y a à peine quelques semaines, les membres de la formation de ski alpin du Rouge et Or étaient soulagés de pouvoir à nouveau représenter l’uniforme du Rouge et Or dans le circuit universitaire provincial (RSEQ) qui commencera sa saison le 19 janvier prochain dans les Laurentides.

«Oui, nous avons eu peur que la saison soit annulée avec la menace de boycott de l’Université de Montréal. Il y avait également d’autres facteurs dans la décision, mais de continuer d’aller de l’avant avec le circuit universitaire est la bonne décision», estime l’entraîneur-chef lavallois, Sven Pouliot.

Ce choix d’évoluer dans le circuit universitaire n’est pas sans conséquence pour les athlètes qui devront maintenant naviguer avec un calendrier comprenant des compétitions durant la semaine et non pas seulement les fins de semaine.

Sven Pouliot semble avoir une grande confiance dans la formation masculine qu’il juge à maturité. (Photo Métro Média – Jean Carrier)

«Les étudiants-athlètes devront faire des compromis et il y aura plus de permissions à demander aux facultés pour les libérer, mais c’était important de donner une plateforme à nos skieurs et je préfère évoluer dans quelque chose d’imparfait que de ne rien avoir. Le dialogue va continuer dans le futur afin d’évoluer dans un circuit universitaire fort. Une condition pour atteindre ce statut devra passer par un nombre adéquat de skieurs. Il y avait près de 160 skieurs dans certaines compétitions l’an passé et avec certaines restrictions cette année, ce nombre va diminuer», termine le dirigeant.

Laval veut le titre par équipe

L’équipe masculine se veut la formation à battre cette année au sein du RSEQ alors que les six skieurs lavallois sont en mesure de faire des top 10 de façon régulière. L’Université Laval a remporté quatre des cinq derniers championnats. «Nous avons beaucoup de profondeur et nous sommes également expérimentés. Il y a une belle compétition à l’intérieur de l’équipe, mais l’entraide est également bien présente. Nous visons le championnat chez les gars, mais nous voulons également aller chercher le titre par équipe. Avec les filles qui seront au cœur de la lutte, c’est possible», mentionne le co-capitaine de l’équipe, Félix Laliberté.

Félix Laliberté a eu de bons mots pour la recrue française Louis Fleurence. (Photo Métro Média – Jean Carrier)

Les filles visent également la première place après avoir terminé en troisième place l’an dernier. La skieuse de dernière année, Alice Stoll, veut terminer sa carrière universitaire du bon pied. «J’ai souvent été blessée par le passé, mais je suis finalement en santé pour la prochaine saison. Je veux laisser un héritage aux plus jeunes et je suis très contente de pouvoir évoluer dans le circuit universitaire. La lutte sera très serrée pour le championnat avec Montréal, mais également avec McGill», fait ressortir la skieuse expérimentée.

«Il faut être à l’intérieur du club pour se rendre compte à quel point le titre par équipe est le point central de tout ce que nous faisons. L’entraînement à Stoneham se déroule bien, l’ambiance est bonne et les conditions sont excellentes, nous avons hâte que ça commence», termine Sven Pouliot.

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *