Actualités
11:29 19 décembre 2019 | mise à jour le: 19 décembre 2019 à 13:01 temps de lecture: 2 minutes

Signature officialisant le cimetière musulman de Québec

Signature officialisant le cimetière musulman de Québec
La signature de l’acte de vente du terrain destiné au cimetière musulman de Québec a été faite par le président du CCIQ, Boufeldja Benabdallah, et  le maire de Québec, Régis Labeaume. (Photo Métro Média – François Cattapan)

RELIGION. La création du futur cimetière musulman de Québec a été officialisé par la signature, jeudi à l’hôtel de ville, de l’acte de vente du terrain entre le Centre culturel islamique de Québec (CCIQ) et la Ville de Québec.

Pour le maire Régis Labeaume, il s’agit d’une promesse remplie deux ans après la fusillade survenue à la grande mosquée de Québec. «Chose promise, chose due. C’est avant tout une question de décence. Peu importe nos croyances religieuses, on a le droit d’enterrer nos morts avec dignité», a-t-il commenté en rappelant l’intérêt de vivre en harmonie dans une société appelée à se diversifier.

De son côté, le président du CCIQ, Boufeldja Benabdallah, a salué la concrétisation de 20 ans de démarches et d’espoir. «Cela va nous permettre de nous recueillir localement auprès de nos morts. Surtout, précise-t-il, que dans nos rites, il faut enterrer nos défunts rapidement. On aura ici notre petite place pour porter en terre nos proches dans la communauté qui nous a accueillis»,

Précisons que la collectivité musulmane de Québec a investi près de 500 000$ dans son premier cimetière confessionnel de la capitale. Le coût de la transaction avec la Ville s’élève à 265 000$, soit la juste valeur marchande du terrain. Une somme quasi équivalente a été requise afin de couvrir le site de 2 mètres de nouvelle terre.

Situé à l’angle Frank-Carrel et Nérée-Tremblay, aux limites de Sainte-Foy, le lieu d’inhumation sera aménagé au printemps pour accueillir ses premières dépouilles dès l’été prochain. Une campagne de sociofinancement est en cours auprès du CCIQ, afin de compléter le montage financier du projet.

Après avoir entériné l’entente, le maire Labeaume a fait une photo de famille avec les représentants de la communauté musulmane de Québec. (Photo Métro Média – François Cattapan)

Québec Hebdo

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *