Actualités
11:58 11 décembre 2019 | mise à jour le: 11 décembre 2019 à 13:08 temps de lecture: 3 minutes

Les taxes grimpent stratégiquement dans l’agglomération de Québec

Les taxes grimpent stratégiquement dans l’agglomération de Québec
Les Lorettains paieront une facture de taxes majorée de 1,75%, alors que les Augustinois doivent s’attendre à une hausse de 3,4%. (Photo Métro Média – Archives)

MUNICIPAL. Comme le veut la tendance établie, les villes de l’agglomération de Québec tentent de contenir la fluctuation des taxes foncières au niveau de l’inflation pour 2020. Après Québec à 1,3%, L’Ancienne-Lorette annonce une hausse moyenne de 1,75%. Saint-Augustin suivra, mais déjà une majoration est prévue.

Coup d’oeil au compte de taxes résidentiel moyen à L’Ancienne-Lorette. (Tableau gracieuseté)

En l’absence du maire Émile Loranger, suspendu pour fautes éthiques par la Commission municipale du Québec, les élus lorettains ont présenté un budget équilibré de 32,3M$. «Il s’agit d’une hausse de 3,3% des dépenses, qui tient compte de la capacité de payer des contribuables, tout en maintenant la qualité des services et en profitant au maximum des programmes de subventions pour rénover nos infrastructures», a commenté la mairesse suppléante Sylvie Falardeau.

Pour les propriétaires d’une résidence moyenne de 290 893$, le compte de taxes grimpera de 53,31$ à 3093,69$. Cette hausse de 1,75% sera presque doublée pour les secteurs commercial et industriel. Ainsi, l’entreprise moyenne évaluée à 1,9M$ verra sa facture foncière bondir de 1781,68$ pour atteindre 63 164,15$ en hausse de 2,9%. Par ailleurs, la taxe de neige a été abolie et intégrée au taux foncier de base.

Au programme triennal d’immobilisations, la Ville de L’Ancienne-Lorette prévoit investir plus de 5M$ par an d’ici 2022, principalement dans l’amélioration de ses infrastructures et équipements. Enfin, le conseil municipal entend augmenter le paiement comptant de certaines dépenses, afin de contrôler la dette qui avoisine les 36M$.

Hausse attendue à Saint-Augustin

Du côté de Saint-Augustin-de-Desmaures, il faut aussi s’attendre à une augmentation de la facture de taxes municipales. Les détails seront connus lors de l’assemblée spéciale prévue le mardi 17 décembre. Déjà, lors des exercices budgétaires précédents, le maire Sylvain Juneau s’est montré déterminé à maintenir l’effort pour réduire l’importante dette accumulée par l’administration précédente.

Celle-ci a été réduite de plus de 140M$ au milieu des années 2010 à près de 77M$ en 2019. Or, de l’avis de plusieurs experts et du maire, une ville en santé financière ne doit pas être endettée au-delà de l’équivalent de son budget de fonctionnement qui est à 57,2M$ pour Saint-Augustin. Ainsi, malgré les demandes répétées de contribuables pour obtenir un répit, il est assez probable que les élus augustinois gardent le cap sur leur objectif d’assainissement des finances publiques.

D’ailleurs, à la première ligne du budget municipal de l’an dernier, la stratégie de taxation était clairement établie à long terme. La hausse prévisible était fixée à 3,4% (1,7% d’augmentation de base + 1,5% pour remboursement de la dette) pour chacune des années 2020 à 2023. Une majoration valable autant pour le résidentiel, que le commercial et l’industriel.

Québec Hebdo

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *